Accès direct au contenu

Trompette de la mort

Un vuvuzela dans le derriere

le10sport

La Vuvuzela a déjà cassé bien des oreilles, une gorge et désormais un rectum. Le 16 juin dernier, un homme s'est fait hospitalisé à Johannesbourg avec la terrible trompette sud-africaine dans le derrière. « C'est la première fois que j'ai dû faire face à un tel cas ». La déclaration du médecin urgentiste de l'hôpital de Johannesbourg n'a étonné personne. Soigner un patient avec un Vuvuzela dans le derrière n'est pas chose commune. En revanche, l'explication de la victime laisse beaucoup plus perplexe. Selon le jeune homme, ce dernier se serait fait percuter par un groupe de supporters uruguayens après le match Afrique du Sud – Uruguay, perdu 0-3 par l'équipe locale. Une défaite qui a fait mal aux supporters des Bafana Bafana mais encore plus à celui qui a subit cette attaque de Vuvuzela.