Accès direct au contenu

Destins croisés

Un drole de clin doeil

le10sport

La soirée de Ligue des Champions a accouché d'un joli paradoxe. Quand Souleymane Diawara est à l'origine de la déroute de son club, son remplaçant, Mickaël Ciani, a donné la victoire à Bordeaux ! Film de 20 minutes surprenantes.

22h01: Pepe adresse un long ballon dans la profondeur. Souleymane Diawara, ni plus ni moins qu'à la lutte avec le Ballon d'Or en titre, Cristiano Ronaldo, ne tient pas la distance. Pris de vitesse aussi bien par le Portugais que par un ballon capricieux, le défenseur phocéen doit s'incliner, et Ronaldo ouvre le score.

22h03: Ronaldo, provocateur, multiplie les gri-gris et se détache côté gauche. En entrant dans la surface, il voit débouler Diawara comme une balle, qui emporte tout sur son passage, mais surtout le ballon. L'arbitre ne remarque que la chute spectaculaire du Portugais. Carton rouge. Penalty. On appelle cela une double peine. Et quand la faute n'en méritait aucune, cela fait beaucoup.

22h23: Acheté par les Girondins pour pallier au départ de Diawara, Mickaël Ciani se fait un malin plaisir de briller alors que son prédecesseur est dans la tourmente. A la réception d'un corner de Grégory Sertic, Ciani place une tête croisée impeccable qui termine dans le coin gauche du Maccabi. Suffisant pour offrir la victoire aux Girondins !