Accès direct au contenu

Pseudo-erreur

Ukraine : Blokhine se déchaîne contre les arbitres… pour rien

Oleg Blokhine

Les Ukrainiens se sont inclinés hier soir contre l’Angleterre (1-0), lors de la dernière journée des phases de groupe de l’Euro 2012. Une défaite qui a précipité leur élimination. Pourtant, un but non validé par l’arbitre, a fait sortir de ses gonds Oleg Blokhine, le sélectionneur. Un coup de gueule, plutôt inutile.

« Que puis-je faire face à cinq arbitres ? », explique fataliste Oleg Blokhine, après la défaite de l’Ukraine contre l’Angleterre (1-0). « Il y a un ballon qui rentre de 50 centimètres dans le but anglais. Mais ce n’est pas but. Que puis-je dire face à cinq arbitres qui ne voient pas ». Le sélectionneur ukrainien fait référence au but inscrit par Devic à la 63ème minute, invalidé par M. Kassai, mais surtout par son cinquième arbitre, pourtant bien placé sur la ligne. Mais ce coup de gueule du Ballon d’Or 1975 est inutile, et n’a pas lieu d’être.

Un but entaché d’un hors-jeu
En effet, si le ballon avait bel et bien franchi complètement la ligne avant que John Terry ne le dégage, le but n’aurait jamais du être validé par l’arbitre hongrois. Car Artem Milevskyi, qui sert Marko Devic, le « buteur », est en position de hors-jeu au moment où il est servi sur une longue ouverture. Les Ukrainiens ne méritaient donc pas d’égaliser, à ce moment du match en tout cas. Oleg Blokhine n’a donc aucune raison de râler contre l’arbitrage d’hier, même si il faut avouer que le cinquième arbitre n’a pas bien fait son travail hier. Une inattention de sa part qui relance en tout cas le débat sur l’utilité de ces deux arbitres de surface.

Rémi dos Santos