Accès direct au contenu

Le blues de l’automne

Tevez naime pas sa vie

Carlos Tevez a confié à un journal britannique un certain mal-être, lui qui souffre de ne pas vivre en Argentine. L'attaquant de City pourrait prendre sa retraite prématurément.

Carlos Tevez est un harceleur infatigable de défenses. Rien ne semble l’épuiser. Physiquement tout du moins. L’Argentin s’est épanché dans les colonnes de News of the World et évoqué une retraite anticipée à 26 ans : « J'ai commencé à jouer alors que j'étais très jeune et je me suis toujours beaucoup battu. Aujourd'hui, je subis le contrecoup. Je suis vieux maintenant et je commence à penser au repos. Je pense à arrêter dans ma tête. Je me suis tant battu et j'ai tant travaillé que j'aimerais prendre du plaisir. Je joue en Angleterre depuis cinq ans et je n'ai pas passé un seul Noël ou un seul jour de l'An avec ma famille. Laissez-moi vous dire que je n'aime pas spécialement ma vie de footballeur. » Tevez ou le spleen de Noël deux mois avant l’heure.