Accès direct au contenu

Roue de secours

Sissoko un peu tendre non

le10sport

En l'absence de Diaby, Toulalan et avec le refus de Raymond Domenech de rappeler un milieu de terrain, Le Toulousain Moussa Sissoko est la seule alternative en cas de pépin?

Passer de capitaine des Espoirs à solution de secours indispensable à Raymond Domenech en quelques mois, Moussa Sissoko aurait difficilement pu rêver mieux. Il faut dire que les circonstances tournent drôlement en sa faveur. Cinquième milieu défensif de la liste initiale annoncée par le sélectionneur aux cheveux grisonnants, Moussa Sissoko a gagné deux rangs en l'espace de quelques jours, avec les forfaits d?Abou Diaby et Jérémy Toulalan.

Auteur d'une prestation convaincante face à l'Autriche, le Toulousain a gagné sa place en équipe de France avec une vitesse déconcertante, son profil, qui lui permet de se projetter assez facilement vers l'avant, étant une denrée assez rare dans notre sélection, ce qui n'est d'ailleurs pas sans rappeler un certain Patrick Vieira.

D'ailleurs, Vieira, ou Cheyrou, n'auraient-ils pas pu être (r)appelés pour rendre le service à la nation d'apporter l'expérience donc Moussa Sissoko, en club, comme en sélection, manque terriblement ? Mercredi, en cas de blessure d'un des deux Diarra, Sissoko sera lancé dans la bataille, dans le match le plus important de l'équipe de France depuis un an et demi, face à une Irlande dont la guerre du milieu est l'exercice favori. D'ailleurs, demandez à Rio Mavuba ce qu'il en pense, de mettre un milieu sans expérience dans l'arène du Stade de France face à l'Irlande. Il en garde un bon souvenir?