Accès direct au contenu

Chiffres impressionnats

Rooney-Welbeck : les stats incroyables de leur association

rooney welbeck

De retour de suspension, Wayne Rooney devrait fouler la pelouse de la Donbass Arena en tant que titulaire à la pointe de l’attaque anglaise. Roy Hodgson pourrait ainsi former le duo d’attaque de Manchester United s’il choisissait de conserver Danny Welbeck dans son onze de départ. Une association dont l’Ukraine devra se méfier au regard de leurs impressionnantes statistiques.

Si les Red Devils possèdent la deuxième meilleure attaque de Premier League, ils le doivent en grande partie à la doublette composée de Wayne Rooney et Danny Welbeck. Si la réussite du premier n’étonne plus personne, l’éclosion du second était en revanche inattendue, sauf pour Sir Alex Ferguson qui n’avait pas hésité à mettre Chicharito au placard. Et les chiffres parlent pour lui.

Un duo productif
En inscrivant respectivement 36 et 14 buts cette saison, Rooney et Welbeck ont pleinement satisfait le manager écossais. Mais au-delà de leurs performances individuelles, c’est bien leur association qui impressionne. Sur les 36 buts de Rooney, 20 d’entre eux ont été inscrits en présence de Welbeck sur le terrain. Inversement, le jeune prodige anglais a inscrit 10 de ses 14 buts aux côtés de son compère d’attaque, soit 71% de ses buts ! Les chiffres confirment tout simplement leur complémentarité dont United a su profiter.

L’association de bienfaiteurs
En alignant d’entrée ce duo d’attaque à 20 reprises, Sir Alex ne s’attendait peut-être pas à ce que son équipe l’emporte 17 fois avec au moins un but de l’un d’entre eux ! Une seule défaite lorsque la paire Rooney-Welbeck est titularisée. Encore mieux, les Mancuniens ont inscrit 58 buts au cours de ces matchs, soit une moyenne de 3 buts par match ! Leurs mouvements incessants et toujours dans le sens du jeu font des ravages, et ouvrent souvent des boulevards à leurs coéquipiers, en manque de leur duo favori dès lors qu’il n’est pas titularisé.

Sans eux, ça se complique
Car Sir Alex étant un adepte du turn-over, Rooney et Welbeck n’ont pas toujours été alignés d’entrée ensemble. Conséquence immédiate, sur les matchs où ils n’ont joué que quelques minutes ensemble, MU a dû se contenter de prendre 9 points sur 18, le duo n’inscrivant qu’un seul et unique but. Preuve que l’association devient inefficace si elle n’est pas titularisée, comme Hodgson le sait certainement. Dernière statistique, lors des 12 matchs de championnat où les deux hommes n’ont pas joué une seule seconde ensemble, la moyenne de but de Man U retombe à 2 unités par match. Nul doute que leur entente ainsi que leur complémentarité feraient souffrir la défense ukrainienne, déjà bien entamée par les bleus. Rappelons que la première place du groupe C pourrait se jouer à la différence de buts…

Eric Bethsy