Accès direct au contenu

Le Mondial 2014 dans le viseur

Ronaldinho critiqué par son sélectionneur

Ronaldinho

Le Brésil s’est imposé dans les arrêts de jeu, en Suisse, face à la Bosnie (2-1). Mais les Auriverde n’ont guère convaincu dans le jeu. Surtout pas Ronaldinho publiquement critiqué par Mano Menezes. Le Brésil peut paraître en éternelle représentation avec des rencontres amicales aux allures de grand spectacle. Mardi soir encore, à Saint-Gall (Suisse), les Auiverde avaient attiré de nombreux exilés brésiliens ou des sympathisants à leur cause dans un stade coloré mais finalement aussi bruyant avec la colonie bosnienne venue supporter sa sélection. Mais le Brésil prépare son Mondial en 2014 et Mano Menezes ne s’éparpille dans l’enthousiasme que génère son pays.Menezes critique Ronaldinho et protège Neymar C’est ainsi que le succès, arraché dans les arrêts de jeu face à la Bosnie (2-1) sur un but contre son camp de Papac (91e), n’a pas déridé l’ancien entraîneur des Corinthians. Menezes a surtout désigné un coupable au jeu décevant des siens : Ronaldinho, remplacé à l’heure de jeu. « Il était en-dessous de ses standards habituels. A plusieurs reprises, il n'a pas réussi à faire la dernière passe pour terminer les mouvements, ce qui est pourtant sa caractéristique première d'ordinaire. » Ces déclarations tranchent avec la mansuétude dont il a fait preuve avec ses jeunes ouailles tout aussi décevantes comme Neymar encore trop inconstant ou David Luiz : « Il (David Luiz) a perdu sa concentration en raison d'une erreur tout à fait normale dans la vie d'un footballeur. Il a marqué un joueur très difficile à prendre. Dzeko aime le combat physique et David l'a accepté, mais a été battu par deux fois. »

Menezes mise clairement sur la jeune génération à laquelle Ronaldinho n’appartient pas. Sa présence au Mondial 2014 est toujours en suspens.