Accès direct au contenu

Garnement

Ribery balance sur son passe de sale gosse

Franck Ribéry a eu une enfance difficile dans le Nord de la France. Catalogué enfant turbulent avant d'être bon footballeur, il n'a aucun mal à confirmer sa mauvaise réputation.

Franck Ribéry n’est pas un homme comme les autres. Le Boulonnais de naissance a connu une enfance compliquée, et s’est souvent fait remarquer pour son comportement turbulent. A l’âge de seize ans, le milieu offensif du Bayern Munich s’est même fait virer du centre de formation du LOSC. « Sa conduite a été inadmissible, au bout de 250 avertissements et de 300 blâmes, nous ne nous sommes pas levés un matin en lui disant : “Dégage !” », expliquait récemment Jean-Michel Vandamme, conseiller du président du LOSC, Michel Seydoux, dans « La Face cachée de Franck Ribéry ».

Ribéry : "J'étais très agressif" « Il s’est battu avec une petite fille à l’école et elle a eu le bras cassé (…) C’est terrible de virer un gosse. Mais nous avons fait notre métier », y racontait également Vandamme. Un passé tumultueux sur lequel « Francky », Bilal Yusuf Mohammed de son nom islamique, est rapidement revenu ce mercredi dans Bild. « J'étais très agressif à l'adolescence, a reconnu le Tricolore. Mais d’où je viens, si tu n’es pas fort dans la tête, tu es un homme mort. C'était donc important pour moi de me faire tout seul et c'est ce qui m’a rendu fort. » Et si c'était ça, finalement, le secret de sa réussite ? Celle qui l'a menée en deux ans du National avec Brest à la finale de la Coupe du monde avec l'équipe de France...