Accès direct au contenu

Henry à reculons

Reussir la ou malouda a echoue

le10sport

On connaissait Henry avant-centre amoureux du côté gauche. On connaissait Henry ailier gauche. Mais voir le capitaine aligné comme milieu gauche dans un vrai 4-4-2, c'est une vraie découverte. Et un camouflet de plus à Florent Malouda.

«A l'Euro, j'ai joué comme le sélectionneur m'a demandé de jouer (') Je n'avais pas la même liberté. Il fallait que je monte deux ou trois fois par mi-temps, j'avais un lien à effectuer entre les joueurs qui se projetaient vers l'avant et le reste de l'équipe (...) Ce n'est pas un truc qui m'a fait plaisir, mais je l'ai fait parce qu'on me l'a demandé.» Florent Malouda, dans l'Equipe, avait, il y a plus d'un an lâché les chevaux. Multipliant les contre-performances, montré du doigt, le Guyanais expliquait sa frilosité. Une frilosité voulue par Raymond Domenech... dans un 4-4-2 avec deux milieux excentrés.

Aujourd'hui, en l'absence de Franck Ribéry et Yoann Gourcuff, le sélectionneur des Bleus a décidé de s'offrir un petit flashback et aligner à nouveau deux attaquants, qui devraient être Nicolas Anelka et André-Pierre Gignac. Thierry Henry, du coup, reste dans son couloir gauche. Mais ce poste de milieu qui semble une découverte pour lui devrait lui demander un travail défensif bien plus important qu'à l'accoutumée. Au risque d'ailleurs de réduire son apport offensif. Alors, pourquoi ne pas avoir aligné le Catalan en pointe ? Pourquoi ne pas profiter d'un habitué du poste (Malouda) ? Encore un nouveau contre-pied du roi Raymond...