Accès direct au contenu

Ils y croient encore

Real Madrid Nous gardons la foi

Après le nul concédé face au Deportivo La Corogne (0-0) et la victoire du Barça sur Majorque (3-0), le Real compte sept points de retard. Si la situation s'annonce compliquée, Xabi Alonso et ses coéquipiers restent optimistes.

Dans une interview au quotidien espagnol AS, Xabi Alonso s’est exprimé sur les chances pour le club madrilène de remporter le titre, au détriment d’un Barça toujours plus impressionnant et leader incontesté de la Liga, avec sept points d’avance. – Sept c’est aussi le numéro de maillot que porte son coéquipier Cristiano Ronaldo qui connait une légère baisse de régime alors que Leo Messi, son concurrent pour le titre de Pichichi n’en finit pas de marquer.

Pas de Ronaldo-dépendance
Egalement interrogé sur une éventuelle Ronaldo-dépendance, l’ancien de Liverpool a reconnu l’importance du Portugais dans le jeu de son équipe, mais a tout de même nuancé la relation entre la forme de CR7 et les performances de l’équipe. "Dans de nombreuses occasions, Cristiano Ronaldo joue très bien, il signe un grand match mais ne marque pas. Il ne faut pas chercher un lien entre le fait que Cristiano marque ou ne marque pas et le fait que l’équipe joue bien ou mal.", a-t-il répété.

Tout peut encore arriver
"Il nous reste encore beaucoup de matchs à disputer et de points à prendre. Nous savons que la Liga est un championnat très difficile et qu’à chaque fois notre marge d’erreur se réduit, mais nous devons continuer à nous battre, nous sommes le Real Madrid." Xabi Alonso est l’un des cadres de l’équipe ce que confirment ses propos, réalistes et qui montrent tout son attachement au club de la capitale. Il a ajouté plein de conviction : "C’est difficile, nous en sommes conscients, mais nous gardons la foi."

Se battre jusqu’au bout
"Ça ne sera pas facile, c’est sûr. Mais le football réserve bien des surprises, on a pu le constater à travers l’histoire, et nous devons continuer à nous battre." La hargne, l’envie de se battre et la conscience du prix de la victoire, toutes les qualités d’un leader, un rôle que le milieu espagnol se plait à endosser. Mais plus important, cela souligne l’état d’esprit plus combatif du Real, façon Mourinho. C’est vrai que cette saison on les pense capable de changer la donne en Liga, en battant le Barça et en Ligue des Champions, en passant les 8èmes de finale. Si le match contre le Deportivo s’est soldé par un nul du moins avons-nous vu des joueurs déterminés et portés par la volonté de gagner, un état d’esprit que met en avant Xabi Alonso : "Nous avons essayé jusqu’au bout. Je crois qu’on a pu voir que l’équipe a cherché à obtenir la victoire dans tous les moments de la rencontre, que nous avons montré une grande volonté

Désormais tous les matchs devront être gagnés de peur de voir tous les espoirs s’envoler. Alonso garde la foi, en cas de nouveau match nul ou défaite, il ne lui restera plus qu’à prier.