Accès direct au contenu

Un autre homme, un autre joueur

Real : la métamorphose de Pepe

Real : la métamorphose de Pepe

Et si le joueur le plus violent de ces dernières années avait changé ? Pepe, qui passait pour un expert en fautes grossières, a changé radicalement ces derniers mois. Explications.

On a tous en tête ces images où Pepe, apparemment plus dans son état normal, botte avec ses crampons un joueur de Getafe tombé au sol. Le Portugais transpire la violence et fait même flipper son capitaine, Iker Casillas. Il purge une suspension mais les mois suivants, le défenseur central ne se calme pas. A chaque rencontre face au Barça, il pète un câble face à l’ultra-possession des Catalans. Il enchaîne les grosses fautes, et les prises de bec avec les joueurs catalans. Pour beaucoup, le Portugais n’a plus rien à faire sur un terrain de foot. On parle pourtant bien là d’un défenseur quasiment impassable, et capable, placé au milieu de terrain, de gêner à lui tout seul le jeu des adversaires du Real. Alors avant de perdre sa place au sein de l’institution espagnole, Pepe s’est repris en mains. Et le résultat est bluffant.

Le joueur le plus propre de l’Euro

Déjà, lors de sa fin de saison en club, il sétait assagi. Et à l’Euro, le Portugais a tout simplement été parfait. Avec seulement deux fautes en 480 minutes de jeu, le Madrilène est tout bonnement le joueur qui a commis le moins de fautes par rapport au temps passé sur la pelouse. Deux fautes, et un seul petit carton jaune. On l’a également vu très présent dans le groupe lusitanien. Sur le terrain, en élevant la voix dans les moments difficiles, ou dans la vie de tous les jours, avec une bonne humeur permanente. Avant la demi-finale contre l’Espagne, il était apparu à la télévision portugaise, donnant une accolade très chaleureuse à un jeune enfant handicapé. L’image avait émue le pays. Après l’élimination, il était même allé saluer, un par un, les joueurs ibériques, sans distinction entre Madrilènes et Barcelonais.

Ah oui, on allait oublier. Dans quelques jours, Pepe sera papa, pour la première fois. Quand on vous dit que ça change un homme...