Accès direct au contenu

Polémique

Pas tres gay

le10sport

Religion et homosexualité font rarement bon ménage. Ajoutez-y un peu de football, et vous obtenez la polémique du moment, qui oppose le Paris Football Gay et le Créteil Bébel, un club musulman.«Ils (les joueurs de Créteil) nous ont simplement répondu par mail en nous expliquant qu'ils ne souhaitaient pas nous rencontrer. Ce sont des religieux et jouer contre nous ne faisait pas partie de leur conviction. Je me pose quand même des questions. En ce qui me concerne, mes parents sont musulmans, j'ai une s'ur qui pratique, moi pas? mais je ne vois pas en quoi cela est gênant de rencontrer des gens qui sont homos.» Brahim Naït-Balk, l'entraîneur du Paris Football Gay, n'en revient pas sur l'antenne de RMC. La raison, la formation de Créteil Babel, regroupant des joueurs de confession musulmane, a purement et simplement refusé d'affronter la formation parisienne, qui combat l'homophobie et les discriminations en général.La veille d'affronter le Paris Football Gay, le club cirstolien a envoyé un mail pour tout simplement déclarer forfait. Le mail en question, le voici: «Désolé mais par rapport au nom de votre équipe et conformément aux principes de notre équipe, qui est une équipe de musulmans pratiquants, nous ne pouvons jouer contre vous, nos convictions sont de loin plus importantes qu'un simple match de foot, encore une fois excusez-nous de vous avoir prévenus si tard.» Une attitude peut être condamnable dans l'esprit, mais pas dans les faits.Les voix ont beau s'élever de toute part, notamment celles de Vikash Dhorasoo, l'un des soutiens du PFG, qui a dans So Foot publié une chronique dénonçant l'attitude du club de Créteil. Mais la FFF a pour sa part annoncé son incompétence à s'exprimer sur le dossier. «Les deux équipes ne figurent pas parmi les clubs affiliés à la FFF. La rencontre n'entre pas dans le cadre des compétitions officielles organisées par la FFF. Pour autant, elle ne peut rester insensible à la controverse suscitée par l'annulation de ce match. Ainsi, la FFF réaffirme sa détermination à lutter, chaque jour et sur tous les terrains, contre toutes les formes de discrimination et bien sûr contre l'homophobie.» Alors, début d'une polémique sans fin ?