Accès direct au contenu

Mercato

OL Pjanic fait du pied a l’OM

Mécontent de sa situation chez les Gones, Miralem Pjanic est dans l'attente. Mais le milieu de terrain lyonnais nous a déjà lancé une première piste.

Au début du mois de mai 2008, Miralem Pjanic prend ses premiers bains de louanges dans les médias français. Rue89, très inspiré, parle alors d’un « prodige de 18 ans que l’Europe s’arrache » et enfile comme des perles des « nouveau Robert Pirès » (sic), « Juventus, Barcelone, Real Madrid » ou encore « subjugué ». Depuis, le bonhomme a fait son chemin pour atterrir les deux pieds vissés sur le bord du terrain. « Ce n’est pas une saison qui me convient, lance Miralem Pjanic. Je ne suis pas satisfait du temps de jeu que j’ai. Forcément, j’ai envie de passer à autre chose. J’espérais en tout cas avoir beaucoup plus de temps de jeu pour pouvoir m’exprimer ». Titularisé à douze reprises, Pjanic n’a joué que quatre rencontres de Ligue 1 dans leur entièreté. Un bilan plus faible que ses premières années chez les Gones, pour sa plus grande tristesse. « J’ai perdu ma place de titulaire et cela m’a un peu fait du mal. Surtout à mon âge, on se pose des questions, peut-être trop. J’aurais peut-être aimé qu’on en discute, qu’on en parle, qu’on essaye de me mettre en confiance ».

« Marseille est un club extraordinaire »
Successeur désigné de Juninho, Miralem Pjanic a manqué une étape en se faisant doubler par Yoann Gourcuff. Mais même en ne jouant pas, le Bosnien a montré plus de choses que l’international français. « Il vit une période difficile mais je ne sais pas à quoi c’est dû », commente Pjanic. Et quand nous l’avons interrogé sur ses envies pour demain, le petit génie nous a immédiatement évoqué son amour pour un autre club que Lyon. « Avant de venir en France, je connaissais Marseille plus que tous les autres clubs. En dehors de la France, ça reste un très grand club, beaucoup aimé en Bosnie. Marseille est un club extraordinaire qui a une histoire. Ces dernières années, ils gagnent des titres. C’est un club intéressant. C’est sûr qu’ils ne produisent pas le jeu le plus attractif mais à la fin ils sont toujours là ! » Miralem est effectivement très doué techniquement, comme le montre ce bel appel du pied aux Phocéens. Qu’il complète par une dernière caresse en se mouillant sur le futur champion de France : « Je vois Lille fébrile. Donc Marseille est vraiment bien parti pour garder son titre ». Le message est on ne peut plus clair.

Découvrez l'intégralité de cet article dans le 10 Sport,
en kiosque ce jeudi