Accès direct au contenu

La Revue de Presse du 10

Neymar fait le trottoir

Neymar fait les yeux doux à tous les grands d'Europe, Rooney, héros de toute une ville, quatre Clasico en 18 jours... Toute l'actu étrangère dans la Revue de Presse du 10.

ITALIE

INTER, CIAO LEO. " MOU, TORNA ! "

INTER, AUREVOIR LEO. "MOU, REVIENS ! " Le Brésilien laisse filer la fin de saison. Les supporters invoquent Mourinho.

Une bombe a explosé à l'Inter. Les deux derniers résultats ne passent pas. Les supporters ne le digèrent pas, Moratti aura clairement du mal. Le Corriere dello Sport annonce déjà Leonardo partant et espère voir revenir Mourinho ou recruter Guardiola. Deux changements qui ne se feront sûrement pas.

Le journal italien nous révèle que l'Inter aurait des vues sur le jeune catalan d'Arsenal, Cesc Fabregas. L'Internaziole veut changer. Méxès annonce officiellement de son lit d'hôpital : " Je lâche la Roma et je vais à Milan." Un transfert que beaucoup attendaient, les rumeurs fusaient depuis un petit moment. Toujours dans les transferts, Il Corriere a rencontré Neymar avec lequel le journaliste a échangé concernant... la Juve : " Je serait prêt à venir jouer en Italie. J'aimais beaucoup Zidane et je rêve de devenir comme Ronaldo." Le Barça, la Juve, Chelsea. Bref, Neymar se vend au plus offrant...

Du côté des pronostics, Cesare Prandelli, sélectionneur de la Squadra Azzurra, donne son avis sur le sprint final pour le Scudetto : " Ca se jouera entre Milan et le Napoli."


RIFONDAZIONE INTER

RECONSTRUCTION INTERISTE


Après ces deux coups d'arrêt contre le Milan et en Champions League. Voila la crise.

La Gazzetta Dello Sport comme il Corriere se pose des questions sur l'avenir intériste. Le journal propose de refaire les bases. Renouveler l'effectif et surtout virer l'entraineur. Aujourd'hui l'Inter est devenu un club où les résultats riment avec la longévité, à l'extrême. Après 4 mois de Benitez la presse italienne demande la démission de Leonardo après 2 mois environ de travail. Des sentences dures, autant pour l'Espagnol que pour le Brésilien d'ailleurs. La Gazzetta s'interroge sur quels joueurs la crise pourrait-elle faire fuir. Sneijder, Maicon, Milito, Julio Cesar ou même Chivu. Des joueurs importants qui pourraient aller voir ailleurs si Leo se trouve en Ligue Europa.

La polémique en Italie est tout autre. Prandelli en tant que supporter du Napoli, aimerait les voir champions et est derrière eux. Une déclaration que Galliani n'a pas apprécié, l'administrateur délégué du Milan AC, a appelé la fédération pour se plaindre. Affaire à suivre.

 
ESPAGNE


MANITA DE CHAMPIONS

LA MANITA* DE LA LIGUE DES CHAMPIONS
(*nldr "petite main" en français, 5 buts)
Papa Iniesta a ouvert la marque et l'a dédicassé à sa fille Valeria.
Pour toute la presse espagnole c'est sûr, les 4 Barça-Real sont déjà sur le calendrier. La traditionnelle "manita" était encore de sortie au Camp Nou. Tous les observateurs émettaient des réserves sur la facilité des Blaugranas à éliminer leur homologue du Shakhtar... En Catalogne on n'aime pas le suspens. Même remodelée, cette équipe est impressionnante. Sport demande si le Shakhtar est si bon que certains spécialistes le prétendent. A commencer par Guadiola. Offensivement, oui, répond le journal, Douglas Costa ou même Willian ont été plus d'une fois dangereux et ont posé des problèmes à la défense azulgrana. Par contre la défense n'a pas pu résister aux assauts barcelonais. La multiplication des attaques et la pression des hommes du Mister ont étouffé les Ukrainiens qui ne savaient plus où donner de la tête. Peut-on les blâmer ?


LO NUNCA VISTO : 4 MADRID - BARCA EN 18 DIAS !!

DU JAMAIS VU : 4 REAL - BARCA EN 18 JOURS !!

Un club espagnol sera en Ligue des champions. Iniesta a provoqué son carton jaune pour être sûr de ne pas louper l'aller-retour contre le Real.

Comme ses confrères catalans, Marca ne croit pas une seconde au retournement de situation, qu'il soit du côté de Tottenham ou du Shakhtar. Il est vrai que ce serait un exploit extraordinaire pour l'une des deux équipes. Tout est possible.

Les Madrilènes sont heureux de retrouver leur compétition fétiche, la Ligue des champions, "jardin privatisé" que le Real souhaite garder (9 LDC contre 3 chez le Barça). " Nous sommes sur la voie des grands d'Europe de nouveau" confie Sergio Ramos au quotidien.

Adebayor a convaincu ses supporters pendant le match contre Tottenham. Sorti sous les applaudissements du Bernabeu, le Togolais a montré ses qualités au Mou et à Florentino Perez. L'ancien monégasque a marqué des points et le Real pourrait même lever l'option d'achat qui s'élève à 17 M€. Seulement, le salaire du joueur est trop élevé selon Marca. La Liga est en pleine mutation à cause de sa dette faramineuse. La première requête du président de la Liga est de baisser la masse salariale des clubs. Le soleil de Madrid vaut bien quelques millions de moins.

ROYAUME-UNI

WHAT A UNITED FRONT !

QUEL FRONT UNITED !


Giggs mène la charge dans la déroute de Chelsea

Le Daily Mail met en avant la très grande performance collective de l'équipe de Manchester United qui l'a emporté hier soir pour la première fois depuis neuf ans à Stamford Bridge. Si le journal souligne l'incroyable vitalité de Ryan Giggs : « Giggs devient un phénomène de la médecine moderne pour ses performances à son âge », chaque joueur ou presque a droit aux éloges. On retient alors la classe de Rooney, l'excellence de Van der Sar, la grande performance de Rio Ferdinand qui revenait après plus de deux mois d'absence ou encore les sacrifices de Park et Valencia. Sur ce dernier point, le quotidien britannique rend hommage aux choix de Ferguson qui a privilégié des joueurs d'équipes comme le Coréen ou l'Equatorien au talent du Portugais Nani.

Et Chelsea dans tout ça ? Le Daily Mail critique Ancelotti qui s'obstine avec un Torres invisible qui « n'a été mémorable que dans ses plongeons ». Le journal se demande comment l'entraîneur des Blues a pu sortir Drogba qui a travaillé et pesé sans relâche. Ramires et Zirkhov sont pointés du doigt tout comme Bosingwa, mystifié par un garçon de 37 ans alors que l'on ventait ses qualités de rapidité. Au final, cette défaite met une pression terrible sur Ancelotti qui devra s'imposer et se qualifier au retour pour sauver sa saison et sa tête.

HERO ROO, LETS BOOTS DO TALKING

ROONEY LE HEROS, REPONDS-LEUR SUR LE TERRAIN


Chelsea et ses fans ont testé les nerfs de Rooney, réputés peu solides

Les supporters de Chelsea connaissent le caractère tempétueux de Wayne Rooney, bien souvent surnommé « Rooney the Looney » (Rooney le fou). Déjà ce week-end, l’attaquant vedette des Red Devils n’avait pas su contenir sa joie après avoir inscrit un triplé qui a complètement renversé le match contre West Ham (4-2), et avait martelé un « F..k », devant la caméra. Sous le coup de la suspension par la FA, Wayne Rooney n’a pas manqué d’être testé par les supporters de Blues, notamment après le tacle violent – qui méritait bien un jaune, même si l’arbitre n’a pas bronché – de Michael Essien. Mais Rooney a résisté à la pression et à fait taire Stamford Bridge en inscrivant le seul but de la rencontre (26e), offrant à Manchester United sa 1ère victoire à Chelsea depuis neuf ans ! Si en-dehors des terrains on dirait volontiers «Rooney the Looney», sur les terrains c’est bien «Wonder Wayne» (Rooney le merveilleux).

ALLEMAGNE

DER HAMMER

LE COUP DE MASSUE


Vainqueurs face à l’Inter 5-2 à San Siro en Quarts de finale aller, les joueurs de Schalke 04 ont pris une avance confortable de 3 buts, avec 5 buts marqués à l’extérieur.
L’Allemagne rêve déjà de la demi-finale contre les Anglais de Chelsea ou Manchester United. S’ils venaient à passer, les joueurs de Schalke pourraient se targuer d’avoir sorti le tenant du titre. Malheureux en championnat (10e place), les Allemands brillent sur la scène européenne, à l’image de Raul qui a inscrit son 70ème but en Ligue des Champions.

Rangnick répond aux attentes… et poursuit son duel avec Magath. Le nouvel entraîneur de Schalke a ravi les supporters bleus et blancs avec cette victoire de prestige et fera bien vite oublier le malheureux Felix Magath si Schalke venait à se qualifier pour les demies, ce qui semble plutôt bien parti.

Bayern Munich : Robben plaide pour van der Wiel (Ajax). Le chantier de la défense du Bayern Munich est la priorité numéro 1 des dirigeants pour cet été. A la recherche d’un défenseur central et de latéraux, le club bavarois aurait jeté son dévolu sur le portugais Fabio Coentrao (en passe de signer pour 25 millions d’euros) et le néerlandais Gregory van der Wiel, latéral droit de l’Ajax. Arjen Robben milite pour sa venue.

PORTUGAL

NESTA EUROPA MANDAMOS NOS

NOUS COMMANDONS CETTE EUROPE


Nous avons trois équipes qui visent le titre.

Les Portugais veulent remporter ce titre. Porto fraichement couronné rêve de faire le doublé. Villas-Boas veut suivre les traces de son maître, Mourinho, qui avait aussi fait le doublé Uefa championnat en 2003. Benfica a faim comme jamais. Après l'humiliation infligée par les Dragons à la Luz, les Benfiquistas ont énormement de choses à prouver et ne visent que la victoire : " Nous voulons gagner la Ligue Europa qu'importe les adversaires" affirme Salvio. Du côté de Braga, après l'élimination de Liverpool les Nordistes ne se donnent plus de limites. A Bola est clairement très enthousiaste par la soirée qui se profile pour le football protugais.