Accès direct au contenu

Comeback

Nasri revient dans la danse

le10sport

Après trois mois de blessure, Samir Nasri fait son retour avec Arsenal en Carling Cup. De quoi réjouir Arsène Wenger, et pourquoi pas même Raymond Domenech ?

« Trois mois sans jouer, c'est vraiment long. Ce fut parfois difficile à vivre mais j'ai toujours tout fait pour récupérer le plus rapidement possible. Je savais que ce serait dur mais tout le monde était derrière moi et m'a encouragé. Aujourd'hui, je me sens vraiment bien. Je suis juste tellement heureux d'avoir retrouvé le terrain » Ce soir, Samir Nasri retrouve les terrains. Et pas contre n'importe qui. Pour ce 4e tour de Carling Cup, le Gunner affronte en effet Liverpool. Après un petit match de réserve dans les jambes, son retour avec l'équipe première s'annonce donc corsé.

Pour Arsène Wenger, c'est tant mieux. L'ancien milieu de terrain de l'Olympique de Marseille qui débute sa saison et se trouve tout de suite dans le rythme, c'est une touche technique indéniable dont Arsenal espère profiter à plein. Ce d'autant plus que depuis sa blessure contractée en pleine préparation, son poste de milieu gauche, position d'adoption qu'il occupe depuis son arrivée à Londres, n'a jamais vraiment été remplacé, même si Rosicky ou Arshavin, contre-nature, s'y emploient.

Autre grand bénéficiaire du retour de Nasri : Raymond Domenech. Restant sur quelques parties intéressantes avec le maillot bleu, l'ancien Marseillais s'impose comme une solution de rechange à ne pas négliger, son profil de milieu offensif, au milieu de cette pléthore de récupérateurs et d'attaquants, étant une denrée rare. Huit mois, voilà le temps qui lui reste pour regagner sa place dans le groupe France. Si qualification il y a, évidemment?