Accès direct au contenu

ALTERCATION VERBALE

Mourinho Guardiola Le clash

L'entraîneur du Real Madrid et son homologue du Barça se sont égratignés par medias interposés. Au centre de la polémique : le fait que certaines équipes laissent filer des matches contre le Barça.Ce qu’a dit José Mourinho pour mettre le feu aux poudres : «Nous aurons besoin d’énormément de points pour remporter la Liga. C’est assez difficile comme ça. Mais si, en plus, des équipes offrent des matches au Barça en alignant leur équipe réserve parce qu’elles pensent ne pas pouvoir gagner… Si cela arrive plusieurs fois, ce sera alors très compliqué pour le Real Madrid».

« The Special One » fait clairement référence au Sporting Gijon, qui a perdu en milieu de semaine au Camp Nou (1-0) en ayant intégré quelques remplaçants habituels, chose il est vrai bizarre quand on doit jouer contre l’une des meilleurs équipes du monde.

Ce qu’a dit Josep Guardiola pour lui répondre :
« Qu’ont laisse filer des matches contre nous ? A ce sujet, je n’ai strictement rien à dire à José Mourinho. Nous avons joué contre Gijon, un collectif, et non des remplaçants ou des titulaires. Tous les joueurs de Liga méritent le respect, les effectifs sont larges et tout le monde peut avoir sa place. De plus, c’est l’entraîneur d’en face qui décide qui doit jouer. Donc les meilleurs le jour J».

L’entraîneur du Barça a botté en touche mais son agacement était palpable en conférence de presse.

Ce qu’en pense Manuel Preciado, l’entraîneur du Sporting Gijon :
«Je n’ai rien à dire à propos des paroles de José Mourinho et du Real Madrid. Je les évoquerai quand nous viendrons jouer contre eux au mois de novembre, pas avant (ndlr, le 14). Pour le moment, je me concentre sur le FC Valence».

L’entraîneur du Sporting a raison. Mais à la fin du match contre le Barça (défaite 0-1 sur un but de Villa), où le score étriqué est plus dû au manque de lucidité des attaquants blaugrana et à l’absence de Messi qu’à une partie solide de ses joueurs, il a presque sauté dans les bras de Guardiola.