Accès direct au contenu

Benzema peut flipper

Mourinho Etoo des retrouvailles en questions

Eto'o de retour au Real Madrid cet hiver ? Ce serait le gros coup qu'aurait à l'esprit José Mourinho à en croire El Mundo Deportivo. Le10Sport fait le point sur le dossier.

Pourquoi viser du si gros ?

Parce que Gonzalo Higuain n'est pas sûr de reprendre début 2011. Souffrant d'une hernie discale, l'Argentin a décidé de ne pas passer par le billard, prenant le risque de ne pas récupérer. Mi-janvier, un point sera fait. Soit Higuain a retrouvé ses capacités, soit il doit passer par la case opération. Du coup, il faudra une pointure pour l'attaque madrilène: pour Mourinho, la priorité s'appelle Eto'o.

Eto'o veut-il partir ?

Le Camerounais serait intéressé par le fait de retrouver José Mourinho, qui lui a tout fait gagner l'an dernier. De plus, le Camerounais souhaitait un nouveau contrat avec l'Inter l'été dernier. Le dossier a été laissé de côté mais Eto'o est déterminé à en rediscuter l'hiver prochain. Si l'Inter refuse, cela pourrait mettre en péril les relations entre le joueur et son club.

Mourinho peut-il convaincre Perez de sortir le chéquier ?

C'est un travail de longue haleine. L'été dernier, déjà, le Portugais souhaitait ardemment faire venir le Camerounais, après avoir échoué sur le dossier Diego Milito. « Nous ne pouvons pas jouer avec seulement Benzema et Higuain, déclarait-il à l'époque. Si l'un des deux se blesse, cela posera problème ». C'est le cas aujourd'hui... Les dirigeants ne seraient donc plus si fermés à l'hypothèse Eto'o.

Pourrait-il jouer la Ligue des champions avec le Real ?

Non, car il a disputé la phase de poules avec l'Inter. Mais ce ne serait pas un problème pour José Mourinho, qui serait déjà très satisfait de pouvoir compter sur lui en Liga et en Coupe du Roi.

Comment les supporters l'accueilleraient ?

C'est un gros point d'interrogation. Déjà, les supporters n'ont pas oublié le jour où lors d'un but inscrit à Bernabeu avec Majorque, Eto'o s'était mis face à la tribune où se trouvait Florentino Perez en criant: « Je suis là ! », le Camerounais n'ayant pas accepté d'avoir été chassé par le club qui l'a formé. Les supporters n'ont pas non plus oublié la célèbre chanson chantée après le titre 2004/05 avec le Barça. « Madrid, cabron, saluda el campéon (Madrid, connard, salue le champion) ». Et pas sûr que ses excuses - « Je n'ai jamais voulu manquer de respect à Madrid, le club qui m'a amené vers l'Europe et je serai toujours reconnaissant C'était une erreur et je m'en excuse, je crache sur la table où j'ai mangé » - ont suffi à refermer la cicatrice.