Accès direct au contenu

Grosse colère !

Milan plombé par les départs d’Ibra et Thiago Silva

Les départs de Thiago Silva et de Zlatan Ibrahimovic seraient-ils aussi rentables pour le Milan AC que ce qu’affirme Silvio Berlusconi ? Le club a battu un triste record cette saison : son plus faible nombre d’abonnés.

Les tifosi rossoneri en ont marre d’être pris pour des imbéciles. Depuis près de 5 ans, le nombre d’abonnés ne cesse de diminuer. Et ce n’est pas uniquement la faute de la crise qui frappe l’Italie. Après la dernière Ligue des Champions remportée en 2007 par le club, le Milan AC entame un déclin qui dure depuis 5 ans. En 2008, les protégés de Berlusconi ne se qualifient pas pour la Ligue des Champions, l’année d’après c’est le début de la réduction de la voilure (vente de Kaka). Et ce n’est pas un championnat glané lorsque les locomotives du calcio n’étaient pas au rendez-vous qui a enrayé cette chute du nombre d’abonnés.

Pourquoi les supporters désertent San Siro
Pour la saison 2012-2013, le Milan AC décompte 19355 abonnés. Du jamais vu ! En comparaison, Lille a dépassé la barre des 30 000 abonnés malgré la perte d’Eden Hazard. Pour autant, difficile de dire que les supporters lillois sont plus passionnés que les Milanais. Les tifosi sont simplement dégoûtés d’être pris pour des vaches à lait tous les ans à la même période. Une campagne d’abonnement avec Ibra et Silva pour ensuite les voir partir à la fin de celle-ci. Berlusconi et sa bande avaient fait le même coup pour Kaka. Du coup certains supporters, 72 selon Tuttosport, ont même réclamé le remboursement de leur abonnement Via Turrati.

De 71 895 à 19283 abonnements
Qu’elle est loin l’époque du grand Milan. En 1992-1993, les lombards ont explosé le record de Serie A avec pas moins de 71 895 abonnés. Visiblement, depuis il n’y a pas que Nesta, Inzaghi, Pirlo, Seedorf, Ibrahimovic et Silva qui ont quitté San Siro cette année. Et ce n’est pas le recrutement des Bakaye Traore, Acerbi, Constant qui risquent de faire revenir les foules à Giuseppe Meazza. …

Par Adrien Verrecchia