Accès direct au contenu

Pas le choix

Van Persie à MU : Arsenal était coincé

Robin Van Persie

Arsenal et Manchester United viennent d’annoncer avoir trouvé un accord pour le transfert de Robin Van Persie. Une grosse erreur d’Arsène Wenger ?

Avec Zlatan Ibrahimovic du Milan AC au Paris Saint-Germain, le mercato estival a sans doute trouvé son second événement d’importance : le départ de Robin Van Persie d’Arsenal vers Manchester United. Les deux clubs viennent en effet de trouver un accord pour le transfert du joueur néerlandais pour un montant qui avoisinerait les 30 millions d’euros. Arsène Wenger qui lâche son meilleur joueur à son éternel rival, Sir Alex Ferguson, voilà qui peut surprendre. Un an après le départ de Samir Nasri pour Manchester City pour 25 millions d’euros, les données semblent pourtant identiques.

Un an de contrat restant
En effet, avec un an de contrat restant et un Van Persie qui ne voulait pas entendre parler d’une prolongation de contrat chez les Gunners, Arsène Wenger était tout simplement coincé. Tirer un gros chèque d’une vente de son joueur phare ou conserver son joueur contre son gré une saison de plus et le voir partir libre à la fin de la saison prochaine. Le dilemme est forcément compliqué à résoudre. Mais par les temps qui courent, perdre 30 millions d’euros est impossible, même pour un club plutôt en bonne santé financièrement.

Giroud et Podolski pour compenser
De plus, Arsène Wenger avait depuis longtemps assuré ses arrières. Cet été, il s’est offert les renforts de Podolski et Olivier Giroud pour tenter de faire trembler les filets adverses. Un duo plutôt prometteur lors du dernier match de préparation des Gunners face à Cologne (4-0, doublé de Podolski). Mais en lâchant Van Persie chez l’ennemi juré pour deux joueurs qui ne sont pas rompus aux joutes de Premier League, Wenger prend un énorme risque. Un trop gros risque ?