Accès direct au contenu

Bastos, Cris, Gomis, Monzon…

OL : Le mercato de tous les suspens

Après avoir ramené un match nul de moindre qualité vendredi soir face à Evian T-G (1-1), l’Olympique Lyonnais s’attend à une grande semaine de changement. Fabian Monzon arrive, tandis que Cris, Bastos et peut-être Gomis seraient sur le départ.

Après Milan Bisevac la semaine dernière (arrivé du PSG pour 2,7 M€), l’OL devrait enfin accélérer les grandes manœuvres de son mercato estival. Si les éventuels renforts du secteur offensif se font plus que jamais attendre, le club rhodanien se renforce derrière puisque le défenseur serbe ne devrait pas être la seule arrivée de l’été comme l’annonce L’Equipe.

Monzon est tout proche

Aly Cissokho et l’OL ayant trouvé un accord avec le FC Valence (6 M€ + 1M€ de bonus), l’ancien joueur de Porto laisse la place de latéral gauche libre pour l’Argentin Fabian Monzon. Le Niçois, qui était dans le viseur lyonnais depuis plusieurs mois, aurait déjà passé sa visite médicale et l’OL devrait donc céder Jérémy Pied et un petit chèque dans la transaction. Enfin une bonne nouvelle pour Rémi Garde qui va pouvoir débuter son chantier défensif en toute sérénité, d’autant que le gros dossier épineux du club pourrait emprunter une issue rapide.

Le Policier vers la sortie ?

L’Equipe annonce par ailleurs que le contrat de Cris (35 ans) pourrait être résilié dans la semaine. Absent du groupe vendredi soir face à Evian, le défenseur brésilien devrait rapidement être contacté par Jean-Michel Aulas afin de négocier au mieux sa sortie et alléger la masse salariale du club (Cris touche 300 000€ par mois). L’ancien pilier de la défense des Gones ne semble clairement plus au niveau, et son (mauvais) match face à Troyes lors de la 2e journée de Ligue 1 (4-1) pourrait bien symboliser la fin de huit ans de bons et loyaux services à Gerland. Une décision devrait être prise dans les jours qui viennent…

Fulham, l’invité surprise pour Gomis ?

Après Fenerbahçe ou encore le Rubin Kazan, c’est au tour de Fulham de s’inviter dans le dossier Bafetimbi Gomis. Le club londonien aurait déjà formulé une première offre repoussée par les dirigeants lyonnais, qui attendent une meilleure proposition de la part de leurs homologues britanniques. Alors que Gomis avait refusé d’entendre parler d’un départ en Turquie ou en Russie, l’arrivée d’un prétendant de Premier League pourrait faire pencher la balance vers un départ. Vendredi soir, l’ancien Stéphanois ne laissait pourtant rien paraîre après la rencontre : « On est des compétiteurs, ça nous embête d’être menés au score, comme samedi dernier face à Troyes. Il y avait de la place pour l’emporter ce soir mais on ne va pas faire la fine bouche », expliquait Gomis au micro de BeIN Sport.

Bastos : « Je voudrais être fixé assez vite »

Auteur du but égalisateur, Michel Bastos a une nouvelle fois effectué une entrée fracassante à Annecy. Le milieu de terrain brésilien, sur le départ pour Al-Aïn, se comporte en grand professionnel jusqu’à la dernière minute mais préférerait que les choses se passent autrement comme il l’a confié après la rencontre : « Je ne vais pas vous mentir, c’est une situation pas évidente, mais je mets ça de côté. Aujourd’hui, je fais partie de ce club, je ne suis pas parti. Mais je voudrais être fixé assez vite ». Le grand marché lyonnais est ouvert, et il devrait enfin permettre à Rémi Garde de pouvoir dessiner les contours définitifs de son effectif.

Par Guillaume de Saint Sauveur