Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : « On ne recrute pas des joueurs français pour être populaire »

Vincent Labrune, OM

Dans les colonnes de France Football, Vincent Labrune est une nouvelle fois revenu sur la politique de recrutement de l’OM.

Interrogé sur le recrutement made in France de l’OM lors du mercato estival, Vincent Labrune a assuré que cette politique n’a pas été entamée afin de devenir plus populaire dans l’hexagone. Ce recrutement a uniquement été réalisé dans l’optique d’un projet sportif, projet guidé par la présence du PSG et de l’AS Monaco.

PLUS DE 20 MILLIONS À LILLE

« On ne fait pas ça pour être populaire et on n'est pas là pour faire des cadeaux. On a fait des efforts pour des joueurs qu'on jugeait nécessaires à notre projet. Même si on a défrayé la chronique médiatique avec Michel Seydoux, au final, l'OM a tout de même versé plus de 20 M à Lille. À Guingamp, Lorient ou au Havre, ils étaient contents. On a plus investi en Ligue 1 que Paris et Monaco réunis. Les seules remarques déplaisantes sont venues de clubs où l'on n'a pas investi », a confié le président olympien.

« LE POT DE TERRE CONTRE LE POT DE FER »

S’il n’écarte pas l’idée de recruter à l’étranger, Vincent Labrune a précisé que cette politique était guidée par les recrutements du PSG et de l’AS Monaco : « C'est un positionnement que l'on subit compte tenu des investissements réalisés par ailleurs, mais que l'on accepte. D'ailleurs, en France, on aime bien le pot de terre contre le pot de fer. À la différence du PSG et de Monaco, qui sont condamnés au succès en raison de leurs investissements, nous, on ne peut pas promettre ça aujourd'hui à nos fans. Par contre, on peut leur promettre du jeu, un état d'esprit et qu'on fera le maximum sur le terrain pour concurrencer les deux autres. Les investissements de Paris et de Monaco sont une chance pour le foot français à moyen terme. Donc, il faut s'adapter. L'ambition réaliste cette année est de finir sur le podium de la Ligue 1. Et de voir notre équipe progresser collectivement et monter en puissance. »

Articles liés