Accès direct au contenu

Foot - Mercato - Lorient

Mercato - Lorient : « Si on n’avait pas vendu Gignac, on n’aurait pas grandi »

André-Pierre Gignac

Dans un long entretien accordé à L’Equipe, Christian Gourcuff est revenu sur les différents départs lors des derniers mercatos.

L’entraîneur lorientais avait menacé de quitter Lorient en cas de départ de Mario Lemina à l’OM. Finalement, Christian Gourcuff est toujours sur le banc breton. Toujours déçu par le départ du prometteur milieu de terrain, il a fait part de sa lassitude vis-à-vis des départs lors des dernières années.

« LEMINA A TRANSFORMÉ L’ÉQUIPE »

Avant de revenir sur les départs de Gameiro, Koscielny et Gignac, Christian Gourcuff a une nouvelle fois évoqué Mario Lemina, parti à l’OM dans les dernières heures du mercato : « Le problème n'est pas que Mario soit parti. C'est qu'on n'a pas de joueurs de son profil, Mario était absent lors de la préparation, on souffrait des mêmes problèmes, Quand il est revenu, il a transformé l'équipe. »

UNE MISE EN DANGER

« Il y a une lassitude. Si on n'avait pas vendu Gignac (en 2007, à Toulouse), on n'aurait pas grandi. Les départs de Gameiro (en 2011, au PSG) et Koscielny (en 2010, à Arsenal) sont logiques, Mais qu'on soit obligés de vendre Lemina… C'est comme Mvuemba, ce n'est pas Lyon qui l'a acheté (en 2012), c'est nous qui l'avons vendu ! Ces transferts répondent à une logique financière, à l'encontre de notre compétitivité. Vendre trois milieux, Romao (à l'OM, en janvier 2013), Mvuemba, Lemina, alors que tu n'as rien en magasin, c'est te mettre en danger. »

Articles liés