Accès direct au contenu

Foot - Mercato

EXCLU - Leo (Cruzeiro) : « L’OL, ce serait un rêve »

Pisté entre autres par Lyon, Montpellier et l’ASSE depuis un an, Leo, le défenseur central brésilien de Cruzeiro, reste suivi par plusieurs clubs français en vue du mercato estival. La France l’intéresse.

En France, les gens suivent très peu le championnat brésilien. Quelles sont vos qualités ?

Mes qualités ? La puissance mais pas sans la technique. J'aime organiser la relance pour orienter le jeu. Je suis un joueur de combat, bon au marquage.

Depuis que vous êtes à Cruzeiro votre carrière a pris son envol…

Avec le temps, on acquiert de la maturité et cela apporte beaucoup de tranquillité. C'est vrai que ma carrière a connu un tournant ici à Cruzeiro. Mais cela s'était déjà bien passé à Grêmio avec qui j'avais interpellé Dunga qui m'avait appelé en sélection. Un honneur pour moi.

Vous rêvez toujours de rejoindre la France ?

Oui, la France, en plus d'être un pays très agréable, c'est un pays qui s'est beaucoup développé au niveau du football, qui possède un championnat de qualité. Un championnat regardé dans le monde entier. Les clubs recrutant de grands joueurs, l'attention pour la Ligue 1 grandit de jour en jour. Ma passion pour la France continue car j'ai toujours eu envie de jouer dans de telles conditions et avec une telle visibilité.

Vous aviez évoqué l’OL. Pourquoi Lyon en particulier ?

Pour l'histoire, les infrastructures, le fait que beaucoup de Brésiliens y soient déjà passés et aient laissé leur marque. C'est un club qui est très bien vu dans le reste du monde du football. Vêtir un maillot comme celui de Lyon serait un rêve.

On a évoqué des intérêts de Saint-Etienne, entre autres, cet hiver. Avez-vous déjà été approché par un club français ?

En 2011, il y a avait des contacts avec Bordeaux. Ça ne s'est finalement pas fait. Avec Lyon et Saint-Etienne aussi. Mais ça n'a rien donné.

Vous jouez avec un joueur qui est passé par un club français. Ceara qui était parisien avant de rejoindre Cruzeiro en 2012. Vous a-t-il déjà parlé de la Ligue 1 ou du Paris Saint-Germain ?

Oui, il m'en a beaucoup parlé. Il m'a expliqué comment est le championnat français et m'a raconté son expérience là-bas. On a parlé énormément de la ville de Paris, du climat, de l'ambiance, du quotidien… Tout est bon à prendre pour se préparer à l'éventualité de rejoindre ce championnat.

Il y a beaucoup de Brésiliens qui font de grandes choses avec le PSG. Quand on est joueur au Brésil, cette équipe fait-elle rêver ?

Ce sera très bien de rejoindre une équipe où il y a autant de Brésiliens. Mais moi, ça ne me dérange pas de jouer avec des joueurs qui ont une autre culture, d'autres formations, d'autres vies tout simplement… Je pense que j'apprendrai beaucoup plus. Il y a des Brésiliens partout dans le monde du football. En France, il y en plusieurs qui sortent du lot. Mais c'est surtout une question d'adaptation. Quand on pense à partir depuis longtemps et que l'on a envie d'apprendre et de se développer, que se soit au niveau sportif ou personnel, c'est plus facile. Les autres ne me font pas peur, au contraire, je suis curieux d'apprendre des autres, des autres cultures. Je pense que mon adaptation serait très rapide. La France est un pays sensationnel qui offre beaucoup de moyens de s'enrichir.

Gary De Jesus

Articles liés