Accès direct au contenu

Foot

Eric Besson discute avec des clubs de L1 et de L2

Grand fan de foot, Eric Besson n’a jamais caché son désir de travailler un jour pour un club français. D'autant plus maintenant qu'il a mis sa carrière politique de côté. « J'aimerais m'investir dans un club, réaffirme l’ex-ministre de l’Industrie dans le Nouvel Observateur. C'est une passion annexe que j’exercerai à côté de mon métier. Sans fausse modestie, je peux y parvenir sans trop de difficultés. J’aurais besoin de bénéficier d'un actionnaire solide et d'une complète autonomie. Il ne s'agit pas de devoir changer l'entraîneur, le gardien ou même le milieu de terrain après deux défaites. » Celui qu’on annonçait un temps à l’OGC Nice, voire même au FC Nantes, est « en contact » avec quelques clubs. « Cela pourrait se faire avant la fin de l'année, assure-t-il. Il y a trois ou quatre clubs de Ligue 1 ou de Ligue 2 ambitieux à vendre. Je discute avec deux ou trois d'entre eux. »