Accès direct au contenu

Foot - Mercato - ASSE

Mercato - ASSE : Les vérités d’un attaquant ciblé par les Verts !

Pisté par l’ASSE, Mickaël Le Bihan est de plus en plus intéressé par un départ du Havre et s’en explique.

« Oui, bien sûr Caen pourrait m’intéresser. Après, il n’y a rien de concret, c’était plutôt un appel. Comme Le Havre, Caen est un club familial. Caen va rester en Ligue 1, donc c’est intéressant », confiait récemment Mickaël Le Bihan sur son avenir et l’intérêt de Caen. L’attaquant du Havre serait également dans le viseur de l’ASSE mais selon les dernières informations de RMC, le club stéphanois aurait mis ce dossier « en stand-by face au refus du HAC de négocier ». Une situation qui irrite l’attaquant de 25 ans, comme il l’explique dans une interview accordée à MaLigue2.fr.

« JE VEUX PARTIR DU HAVRE »

« Est-ce que j’ai parlé d’un départ avec mes dirigeants ? Oui. Mais pour eux, je suis intransférable. Pourtant, il fallait me vendre il y a 3 mois. Aujourd’hui, on veut me garder. Il m’est impossible d’avoir une discussion avec eux. Ils restent sur leurs positions. Et de mon côté, je reste sur la mienne. Je veux partir du Havre. On ne peut pas me bloquer. Il me reste un an de contrat. Tout le monde serait gagnant. Là, à me garder, toutes les parties ont tout à perdre. A l’heure actuelle, je travaille. Je travaille pour moi dans l’espoir de partir », assure Mickaël Le Bihan.

« DES CLUBS DE LIGUE 1 INTÉRESSÉS »

« Dans le foot, tout va très vite ; très, très vite. Je ne veux pas passer à côté de cette proposition. J’ai 25 ans et je n’ai plus de temps à perdre. Sportivement, pour moi, pour ma famille, ce sont des propositions que je ne peux pas laisser de côté, c’est impossible. Je ne changerai pas d’avis, surtout avec la saison effectuée l’année dernière. J’avais même demandé une augmentation salariale. Elle m’a été refusée. J’étais prêt à prolonger. A vous de me croire ou non. Mais on ne m’a rien proposé. Et maintenant que j’ai des clubs de L1 intéressés, on veut me garder ? Non, je ne peux l’accepter », avoue l’attaquant du Havre.

Articles liés