Accès direct au contenu

Nouvelle Star

Matchs amicaux : les découvertes de la soirée

Stephan El-Shaarawy

Le 15 aout n’est pas férié pour tout le monde. Le milieu de l’été est propice aux rencontres internationales, l’occasion pour beaucoup d’équipes de se jauger. Avec les éliminatoires de la Coupe du Monde en ligne de mire, certains sélectionneurs ont décidé de miser sur de nouvelles têtes. Revue d’effectif des inconnus à suivre.

Italie – Angleterre
Cesare Prandelli a rajeuni son groupe depuis la lourde défaite en finale de l’Euro face à l’Espagne. Seuls 8 joueurs de plus de 23 ans ont été convoqués par le coach transalpin. Même son de cloche chez Roy Hodgson qui a fait appel à quelques néophytes.

Les nouveaux Italiens :

Stephan El Shaarawy (Milan AC) : A 19 ans, l’attaquant rossonero porte beaucoup d’espoirs en lui. Recruté la saison passée, le joueur d’origine égyptienne a disputé des bouts de match avec Milan (26) mais s’est surtout distingué dans les compétitions de jeunes. Considéré comme le futur grand buteur de la Squadra Azzurra, El Shaarawy connaîtra sa première séléction face à l’Angleterre.

Mattia Destro (AS Roma) : A peine plus vieux (21ans) que El Shaarawy, Destro a marqué la Série A lors de sa saison passée à Sienne. 12 buts plus tard, il se fait remarquer par les cadors tels que le Milan AC ou la Juve. Mais c’est la Roma qui emportera sa signature au terme du combat. Déjà présélectionné pour l’Euro, Destro restera finalement à quai. Sa convocation pour le match contre l’Angleterre est donc une marque de confiance mais ne lui assure pas sa place en tant que titulaire. Il devra prouver sur le terrain qu’il sait être un attaquant efficace, tout comme à la Roma où un certain Totti risque de lui faire de l’ombre.

Les nouveaux Anglais :

Ryan Bertrand (Chelsea) : Il aura suffi de peu pour que Ryan Bertrand se fasse un nom. Le 19 mai 2012, Roberto Di Matteo décide de titulariser le joueur de 23 ans en lieu et place de Florent Malouda pour la finale de la Ligue des Champions. Un match qui lui offrira son premier titre et un sacré coup de projecteur. Utilisé majoritairement en tant que latéral gauche, Bertrand a participé à la dernière campagne de l’équipe de Grande-Bretagne aux JO. En l’absence d’Ashley Cole, il sera en concurrence avec Leighton Baines face à l’Italie.

Jack Rodwell (Manchester City) : Le milieu de terrain d’Everton s’est engagé pendant le mercato avec Manchester City. Il est jusqu’à maintenant la seule recrue du champion d’Angleterre, ce qui prouve les espoirs placés en lui. Surnommé le « nouveau Scholes » par certains, Rodwell aura tout à prouver pour s’imposer dans un milieu de terrain anglais déjà très fourni.

Allemagne – Argentine
Joachim Löw a décidé de jouer la continuité en reconduisant une grande majorité des joueurs présents à l’Euro. Malgré tout, un petit nouveau s’est glissé dans la liste. Côté Argentin, Alejandro Sabella s’appuie sur ses stars (Messi, Aguero, Hugain) et a décidé de faire appel à de vieux briscards.

Le nouvel Allemand:

Ilkay Gündogan (Borussia Dortmund) : On ne sait pas grand-chose du milieu de terrain du Borussia si ce n’est qu’il fait partie de la génération d’Allemand d’origine turque à l’instar d’Ozil. Appelé dans toute les sélections de jeunes, Gündogan avait déjà été convoqué par Löw pour un amical contre le Brésil. Doué techniquement, il n’avait pas réussi à s’imposer pour l’Euro. Son objectif sera donc de prouver qu’il est prêt pour le Mondial brésilien.

Le nouvel Argentin:

Pablo Guiñazú (Internacional) : A 33 ans, le milieu de terrain défensif n’est pas vraiment un nouveau venu. Convoqué 4 fois en 2003, Guiñazú a traversé un long désert de 8 ans avant de retrouver l’Albiceleste. Surnommé Cachouro Louco (le chien fou) pour ses débauches d’énergie incessantes sur les pelouses, il s’est fait remarquer par le nouveau sélectionneur lors d’un amical contre le Brésil réservé aux joueurs évoluant en Amérique du Sud. L’Argentine qui dispose d’une génération exceptionnelle en attaque, aura besoin de tels aboyeurs, ce que Sabella a bien compris.

Porto Rico – Espagne :
Bien que l’envie de nous concentrer sur les espoirs Portoricains nous démange, cette rencontre sera surtout l’occasion de voir évoluer le remplaçant de Jordi Alba, Ignacio Monreal.

Ignacio Monreal (Malaga) : Monreal a effectué quelques piges en équipe nationale, sans jamais s’y imposer. En 2010, Del Bosque lui a préféré le rustre Capdevilla. Mais avec l’âge de ce dernier et le marathon qu’a enduré Jordi Alba (Euro 2012 et Jeux Olympiques), Monreal s’est rappelé aux bons souvenirs de la sélection. Formé à Osasuna avec César Azpilicueta, il a occupé le flanc gauche du club de Pampelune pendant près de 5 ans avant de rejoindre l’écurie de Malaga. A 26 ans, Monreal aura tout de même du mal à s’imposer au poste de latéral gauche vu les performances du néo Barcelonais Alba pendant l’Euro 2012.

Découvrez le 10 Sport, en kiosques ce mercredi