Accès direct au contenu

Libération

Lyon chasse ses doutes

le10sport

L'Olympique Lyonnais s'est rassuré en l'emportant (4-0) face à Debrecen lors du dernier match du groupe E. La déroute lilloise de dimanche dernier semble bien oubliée dans les têtes lyonnaises.

Claude Puel avait fixé un objectif prioritaire à son groupe avant d''affronter Debrecen, terminer premier du groupe E. Message reçu cinq sur cinq par ses joueurs qui abordaient pour ce dernier match de poules de Ligue des champions, leur opération rachat après la claque reçue à Lille dimanche dernier. Transparent face au LOSC, Bafetimbi Gomis ouvre la marque pour les Gones (1-0, 24e) et libère tout un peuple. Décomplexés par l'ouverture du score, les Lyonnais doublent la mise par Michel Bastos d'une belle frappe croisée (2-0, 44e). L'autre enseignement de la soirée, c'est la solidité retrouvée de la défense lyonnaise, la paire Boumsong-Cris et le retour de Cissokho ramènent une certaine sérénité à Lyon. Loin d'être rassasié, l'OL assène le coup de grâce avec un troisième but de Pjanic (3-0, 59e). Autre symbole de la soirée, la réalisation d'Aly Cissokho (4-0, 76e) dans l'oeil du cyclone la semaine dernière pour avoir « troublé la sérénité du vestiaire lyonnais », répond de la meilleure des manières à ses détracteurs... La soirée fut belle à Gerland, Claude Puel et Jean-Michel Aulas peuvent souffler, l'orage semble s'éloigner des bords du Rhône... Seul ombre au tableau de la soirée, le septuple champion de France ne terminera pas premier du groupe E, la Fiorentina est allée l'emporter dans le même temps à Liverpool (1-2). Les huitièmes de finale risquent de s'avérer périlleux pour les coéquipiers d'Hugo Lloris...