Accès direct au contenu

L’espoir d’El Flaco

Lucho vise encore lAlbiceleste

le10sport

Sa bonne fin de saison avec l'Olympique de Marseille n'avait pas suffi à l'installer dans la sélection de Maradona pour le Mondial. Cette fois, Lucho Gonzalez ne compte pas laisser passer l'une de ses dernières chances de disputer une grande compétition sous le maillot argentin. Il s'explique.

Malgré sa tête ratée, seul face au but, contre le Spartak, Lucho Gonzales réalise un bon début de saison avec l'Olympique de Marseille. Contrairement à l'exercice précédent, El Comandanten'a pas été gêné par les blessures lors de la préparation et apparaît à son top niveau. Un état de forme qui le fait songer à un retour en sélection argentine. « Je vois bien que plus le temps passe, moins j'aurai de chance d'être appelé, parce que l'Argentine produit toujours de bons joueurs, qui ont leur chance de plus en plus jeune, a déclaré le milieu olympien sur le site de la FIFA. C'est difficile de rivaliser, mais l'espoir de retrouver la sélection est toujours là ».

La Copa America dans le viseur

À 28 ans, Lucho Gonzalez, qui compte déjà 43 sélections avec l'Albiceleste, peut profiter du départ de Maradona pour retrouver sa place : « J'ai suffisamment d'expérience pour savoir quand je suis dans une bonne période ou pas. Je ne m'attends pas à être sélectionné quand je suis mauvais, mais quand je joue bien dans mon club, c'est légitime d'y croire. Je travaille dur avec mon club pour que cela paie. 2014, c'est trop loin pour y penser, mais la Copa America arrive bientôt. C'est un objectif que je me suis fixé ».

L'obstacle Maradona ?

En attendant la désignation du prochain sélectionneur en octobre par l’AFA (Fédération argentine), Sergio Batista, l’actuel intérimaire, est pressenti pour garder le poste. Mais Diego Maradona est revenu à la charge. Actuellement sans club, ni sélection, El Pibe de Oro serait prêt à renoncer à ses adjoints. Julio Grondona, président de la Fédération argentine avait demandé à Maradona de se séparer de ses assistants après l’élimination en quart de finale de la Coupe du monde face à l’Allemagne. Nul doute que Lucho sera attentif à la désignation du prochain sélectionneur … en ayant déjà une petite préférence.