Accès direct au contenu

Kalou, l’énigme

LOSC : les notes des Lillois

Si Kalou et De Melo illustrent le terrible déficit offensif dont souffre le LOSC, Aurélien Chedjou et Florent Balmont, en revanche, ont montré l’exemple. Voici les notes lilloises.

Landreau (5) : On a senti d’emblée que le gardien lillois ne voulait prendre aucun risque dans ses interventions, notamment sur une sortie des deux poings où il aurait pu aisément capter le ballon. Impuissant sur le penalty très bien tiré par Müller, Landreau n’a pas grand-chose à se reprocher.

Sidibé (5) : Match en deux temps pour le jeune latéral droit lillois. Lancé dans le grand bain face à Ribéry, il a beaucoup souffert face au numéro 7 bavarois. La sortie du Français lui a grandement facilité la tâche. En seconde période, on l’a retrouvé beaucoup plus à son aise, avec notamment un bel apport offensif.

Béria (4,5) : Aligné dans l’axe suite à l’absence de Marko Basa, Franck Béria a beaucoup souffert en première période. Commettant pas mal de fautes, Béria n’a guère été rassurant pour l’arrière-garde lilloise. Par la suite, l’ancien Messin s’est rattrapé, avec une bonne résistance au duel.

Chedjou (6) : Peut-être le seul défenseur lillois vraiment au niveau ce soir. Le Camerounais, qui dispose il est vrai d’un peu plus d’expérience que les autres, a livré un beau duel avec Mandzukic. Tranchant dans ses interventions, il a enlevé plusieurs ballons chauds.

Digne (5) : Le jeune latéral gauche lillois était parti sur de bonnes bases, notamment offensivement. Tranchant dans ses montées, il a notamment adressé un centre parfait que Roux ou De Melo aurait pu catapulter au fond. Mais c’est aussi lui qui est fautif sur le penalty concédé au Bayern. Par la suite, il s’est montré appliqué. Mais le mal était fait…

Balmont (6) : Sans Mavuba, Florent Balmont n’est pas aidé au milieu de terrain mais cela ne l’empêche pas d’afficher une combativité de tous les instants. En atteste cette prise de judo sur Badstuber, Balmont n’a rien lâché durant toute la rencontre. Un vrai pitbull.

Pedretti (4) : Un match compliqué pour Pedretti, notamment comparé à celui de Balmont. Quand Balmont a brillé par son activité, Pedretti s’est au contraire montré transparent. Et quand il s’est mis en évidence, c’est notamment lorsqu’il a grossièrement fauché Kroos pour une jaune logique.

Martin (4) : Marvin Martin revient tout juste de blessure et cherche donc encore son rythme. Mais force est de constater que pour le moment, ça ne va pas. Eprouvant des difficultés à se montrer disponible, Martin n’a pas vraiment brillé par sa qualité de passes. Un meneur de jeu bien trop discret.

Kalou (3) : Sa sortie, où il a été copieusement sifflé par le Grand Stade lillois, résume à elle seule un match si compliqué pour Salomon Kalou. Incapable de faire la moindre différence balle au pied, Salomon Kalou n’est en prime jamais en bonne position dans la surface. Une véritable énigme. Remplacé par Payet (56e) qui n’a pas réellement pesé même s’il semblait avoir des jambes.

Roux (4,5) : Positionné de manière bizarre par Rudi Garcia, Nolan Roux a eu du mal à trouver sa place et le déchet, logiquement, a suivi. Mais Nolan Roux a eu au moins le mérite de se battre et de ne pas compter ses efforts. Le bilan total reste toutefois nettement insuffisant. Remplacé par un Mendes (78e) qui a, en un quart d’heure, été de loin le meilleur joueur offensif lillois grâce à sa qualité de percussion.

De Melo (3) : A l’image de Salomon Kalou, Tulio De Melo a traversé ce match comme une âme en peine. Rarement gagnant dans les duels, notamment aériens, ce qui est pourtant son point fort, le Brésilien n’a jamais été une menace pour la défense bavaroise. Le problème du buteur n’est pas réglé à Lille.