Accès direct au contenu

Chapeau bas

LOM enfin en huitiemes

L'OM a décroché son ticket pour les huitièmes de finale en s'imposant sur la pelouse du Spartak Moscou (0-3). Sérieux, appliqués, les Marseillais ont vaincu la malédiction.

11 ans après, l’Olympique de Marseille va enfin regoûter aux huitièmes de finale de la Ligue des champions. En allant décrocher une victoire décisive sur la pelouse du Spartak Moscou (0-3), leur concurrent direct pour la 2e place qualificative du groupe F (derrière Chelsea), les Marseillais sont assurés de passer la phase de poule puisqu’au goal-average particulier, ils sont a égalité avec les Moscovites, mais ont une meilleure différence de buts (+2 sur l’ensemble des deux matchs). Lors des trois dernières saisons, l’OM s’était à chaque fois arrêté à la phase de poule. La malédiction est désormais vaincue et les Olympiens ont mis la manière pour en venir à bout. Concentrés, appliqués, leur solidité défensive (mis à part quelques frayeurs en fin de seconde période) s’est couplée d’une belle efficacité offensive.

LE BIJOU DE VALBUENAAuteur d’un but magnifique, Mathieu Valbuena, qui rayonne en ce moment aussi bien en club qu’en sélection, les a mis sur les bons rails (18’). Il y a tout eu dans cette ouverture du score : un contrôle orienté parfait et un tir en pivot qui finit sa course dans la lucarne du gardien moscovite. Décidément « Petit Vélo » semble être l’homme des buts importants. Loïc Rémy a ensuite doublé la mise d’un but très heureux (54’) avant que Brandao n’enfonce le clou (68’), assurant définitivement la qualification pour les huitièmes de finale. La performance du collectif marseillais, même si elle n’a pas atteint des sommets, est à saluer car le contexte était très difficile : aller gagner à l’extérieur, dans des conditions atmosphériques très délicates et sur une pelouse synthétique. Margarita Louis-Dreyfus qui avait mis en garde ses joueurs en cas de contre-performance peut être satisfaite. Et payer sa tournée !