Accès direct au contenu

SAUVEUR

Lloris gardien du temple bleu

le10sport

Le portier de l'équipe de France a une fois de plus été décisif à Croke Park face à l'Irlande. Une façon de plus pour montrer à Raymond Domenech qu'il est indispensable aux Bleus?

En football, la roue peut tourner très vite. Hugo Lloris le sait mieux que quiconque. Chatouiller par certaines critiques au lendemain du magnifique Lyon-OM (5-5) suite à deux erreurs inhabituelles, le portier lyonnais a remis les pendules à l'heure rapidement avec l'équipe de France face à l'Irlande (0-1). L'art du contrepied? Cela fait parti intégrante de la palette du gardien moderne, l'ancien niçois le maîtrise avec une facilité déconcertante. Cette faculté qui le place au firmament des gardiens français en ce moment. Du travail, Lloris n'en n'aura pas eu à la pelle, mais lorsque l'édifice français vacille, le dernier rempart bleu déploie ses ailes pour garder le but tricolore inviolé... Faisant preuve d'une assurance à toute épreuve sur une frappe de Doyle (13e), le Lyonnais se jette avec fougue dans les pieds de Glenn Whelan à la 87e minute pour anéantir les espoirs d'égalisation irlandais. Moins médiatique que les Thierry Henry, Nicolas Anelka and co, Hugo Lloris peut endosser sans souci le costume de chef de file tricolore, pour le plus grand plaisir de son sélectionneur.

Domenech se frotte les mains

Raymond Domenech évoque « une première mi-temps » après le succès de ses Bleus en terre irlandaise. Et pour Hugo Lloris qu'en est-il? Le sélectionneur français ne lâchera aucun indice, son discours se situant aux antipodes d'éventuels concerts de louanges... « Chaque match a une vérité. On a au moins deux gardiens de très haut niveau. Ca peut se jouer à pas grand chose. On n'a pas pris de but. Le gardien a fait son travail comme toute l'équipe, » analysait Raymond Domenech. Une tactique délibérée de jouer sur le principe de précaution dans la confrérie des gardiens? Qu'importe, l'essentiel est ailleurs, du haut de ses 22ans Hugo Lloris peut se targuer de tracer son chemin dans l'univers impitoyable de l'équipe de France, une route qui passera vers l'Afrique du Sud?