Accès direct au contenu

You’ll never walk alone

Liverpool renait de ses cendres

C'est désormais officiel, Liverpool a été racheté par le groupe américain New England Sports Aventures. La dette de 340 millions d'euros a été épongé. Les Reds peuvent repartir à l'attaque.

Le feuilleton judiciaire est terminé. Au bord de la faillite, Liverpool a été vendu à 300 millions de livres (soit 342 millions d'euros) au consortium américain New England Sports Ventures, propriétaire notamment de la franchise de base-ball des Boston Red Sox.
Si la vente est actée, les anciens propriétaires Tom Hicks et George Gillett ont toutefois décidé de réclamer "au moins 1,6 milliard de dollars" (environ 1,14 milliard d'euros) de dommages et intérêts.
John W Henry, le nouveau propriétaire, doit donc s'attendre à de nouvelles batailles judiciaires. Mais pour l'heure, il préfère se réjouir : "Je suis fier. Je ne peux vous dire à quel point je suis heureux. Nous sommes là pour gagner et nous ferons tout ce qui est nécessaire pour cela."
En premier lieu, les nouveaux propriétaires pourraient cahnger d'entraîneur. Roy Hodgson a vécu un cauchemar depuis sa prise de fonction. S'il ne sort pas vainqueur du derby face à Everton ce week-end, son avenir sera plus qu'incertain. Pour autant, le manager des Reds affirme sa satisfaction de voir débarquer un nouveau propriétaire : "C'est un nouveau départ pour le club et, je l'espère, pour moi aussi. J'étais fier en venant ici et aujourd'hui, je suis encore plus fier."
Pour rappel, Liverpool occupe la 18e place de la Premier League après les sept premières journées.