Accès direct au contenu

Leader contesté

Linter tiendra t il

Battu par la Juventus hier soir, l'Inter Milan a perdu l'occasion de tuer définitivement la Série A et voit ses poursuivants revenir sur ses talons. Les Nerrazzuri peuvent-ils craquer après quatre années de règne sur le Calcio?

On se disait que c'était reparti. A l'instar de l'Olympique Lyonnais en France jusqu'en 2008, l'Inter Milan domine le championnat italien de la tête et des épaules depuis maintenant quatre saisons. Le scénario de 2009-2010 semblait être une copie conforme des dernières productions. Déjà parvenus au sommet du classement au tiers du championnat, les hommes de José Mourinho pouvaient reléguer la Juventus à 11 points et maintenir 7 unités d'avance sur le Milan AC en cas de succès contre les Bianconeri samedi soir. Une victoire qu'on pensait facile contre une Juve moribonde restant sur deux inquiétantes défaites, alors que les Milanais s'étaient imposés lors de leurs trois derniers déplacements en Série A. Las, la Vieille Dame a montré qu'elle en avait encore dans les chaussettes en gagnant 2-1 le 212ème derby Italia, permettant au Milan AC, joli vainqueur de la Sampdoria (3-0) de revenir à quatre points. Du coup, plus rien n'est acquis pour les Intéristes, qui devront finalement cravacher pour se détacher cette saison, qui ne sera sûrement pas la promenade de santé annoncée.

La Ligue des Champions, seule priorité?

Car les têtes Intéristes pourraient être bien occupées cette saison. La Ligue des champions est un objectif prioritaire pour le président Moratti, comme l'a souligné Le 10 sport Hebdo dans son édition de vendredi: le boss veut enfin voir son équipe briller sur la scène européenne. Une non-qualification pour les 8èmes serait une catastrophe pour un club toujours prompt à se déclarer en crise, même si les dernières saisons n'ont pas confirmé cette tendance. Et en cas de passage au tour suivant, les coéquipiers de Samuel Eto'o pourraient lâcher prise dans la tête en championnat lors de la reprise de la C1 en février... José Mourinho doit également se débattre avec le cas Mario Balotelli, talent ingérable à même de perturber le vestiaire milanais. Un Mourinho dont l'expulsion du banc samedi montre bien la pression qui pèse sur le Portugais et son équipe. Sans parler de l'arbitrage, qui ne semble plus aussi favorable aux Milanais ces derniers temps. Finalement, l'avenir de l'Inter en Série A ne dépendra (presque) que de lui-même. On devrait en savoir plus le 24 janvier, à l'issue d'un derby milanais qui s'annonce déjà décisif.

L'Inter va t-il enfin gagner la Ligue des Champions?