Accès direct au contenu

Crainte de la relégation

Monaco un ancien cadre demonte le club

le10sport

La première sortie de l'AS Monaco version 2011-2012, lundi face à Boulogne-sur-Mer, n'a convaincu aucun spécialiste. Même l'entourage du club est très inquiet pour l'avenir.

La bonhommie de Wagneau Eloi fait toujours plaisir à voir. Croisé dans les allées de l’Hôtel Marriott à Monaco cette semaine, l’ancien attaquant asémiste (1999-2002) a donné de ses nouvelles (il veut monter un concept de foot en salle dans le Sud de la France) et en a profité pour évoquer l’actualité du club de la Principauté. Selon lui, la dégringolade de l’ASM en Ligue 2 pourrait ne pas s’arrêter là. « J’ai vu le premier match et je suis inquiet, avoue-t-il sans sourciller. Avec ça, ils ne vont pas monter, ils vont jouer le maintien ! C’est trop jeune. Ils ont fait match nul uniquement parce que Boulogne n’y croyait pas, c’est tout. Dans le jeu, c’est fébrile, tout est approximatif, hésitant. C’est dangereux. Laurent Banide a une bonne vision, une bonne mentalité mais la deuxième division, il faut être prêt. C’est dur. Même si Ludovic Giuly signe, il fera son boulot mais risque d’être trop seul ».

Jean Petit passe son tour
On aura donc compris que l’inquiétude est de mise à quelques mètres de Louis II. Même Jean petit, historique de Monaco, semblait bien pâle sous sa crinière grisonnante. La question sur le fameux match face aux Boulonnais lancée, sa réponse a fusé : « pfff, sans commentaire ». Le déplacement à Troyes, ce samedi, risque donc de faire mal aux jambes. Et aux yeux.