Accès direct au contenu

Pas l’ami de Mourinho

AS Monaco : cinq infos croustillantes sur Ranieri

Claudio Ranieri est le nouvel entraîneur de l’AS Monaco. Un entraîneur prestigieux qui n’a pas que des amis, et parfois une conception particulière du foot.

Ranieri voulait surtout la Fiorentina
Si aujourd’hui Claudio Ranieri va affirmer publiquement que l’AS Monaco était le projet de ses rêves, l’entraîneur transalpin draguait très fortement la Fiorentina il y a quelques jours. « Pour l’instant il y a eu juste un premier contact avec la Fiorentina, j’ai demandé à rencontrer les Della Valle parce que je sais que je veux faire quelque chose d’important. Mon rapport avec Florence a toujours été splendide, et s’ils me rappelaient, ce serait un honneur parce que je suis personnellement très motivé. » Finalement, le Rocher est passé avant.

Ranieri est gentleman avec Carlo Ancelotti
Claudio Ranieri, dans les Coupes Nationales ou si le club de la Principauté monte l’an prochain, devrait croiser Carlo Ancelotti. Un joueur qu’il connaît bien. En novembre 2010, Carlo Ancelotti déclarait rêver d’entraîner un jour l’AS Roma. Ranieri, en poste à l’époque dans la capitale italienne, a réagi de manière amusante : « Jirai le chercher à l’aéroport, je serais le premier content. »

Ranieri ne recrutera pas Julio Baptista
Si l’AS Monaco aura beaucoup de moyens à mettre sur la table sur le marché des transferts, une chose est certaine, Julio Baptista ne viendra pas tant que Ranieri sera là. Le Brésilien garde un souvenir terrible du coach transalpin. « Mon problème à la Roma était unique : l’entraîneur, Claudio Ranieri. C’est à cause de lui que je suis parti mais je ne veux pas rentrer dans les détails. Ce que je peux simplement dire, c’est que la sincérité et le respect sont pour moi les deux choses les plus importantes et c’est choses là avec Ranieri n’ont jamais été établies. », affirmait encore Ranieri il y a quelques mois.

Ranieri adore se chauffer avec Mourinho
A l’époque où Mourinho entraînait l’Inter et Ranieri la Roma, les deux hommes ont adoré se chauffer par voie de presse. Quand Mourinho évoque Ranieri qui avait passé un passage de Gladiator à ses joueurs avant un match face à l’Inter, la réponse est cinglante. « C’est sur que c’est plus facile de choisir un film à projeter avant le match, mais Ranieri a oublié que ses joueurs sont des champions et pas des enfants. Je n’ai jamais dit être un phénomène, mais ce n’est pas de ma faute si, en 2004, après être arrivé à Chelsea et avoir demandé pourquoi ils se passaient de Ranieri, on m’a répondu qu’ils voulaient gagner et qu’avec lui cela ne serait jamais arrivé. Je ne suis pas responsable de ça. » Réponse de Ranieri : « C’est qu’il doit me porter dans son cœur, ou alors qu’il me craint. Et en plus ce qu’il dit sur moi, ça ne me plait pas. Il m’ennuie. Mais je passe au dessus de ça. »

Ranieri n’a aucun problème à mal jouer
Ceux qui attendent du beau jeu du côté de l’AS Monaco peuvent repasser. Claudio Ranieri est tout à fait capable de jouer un football horrible, tant que ça gagne. Après un derby mi-janvier 2012 remporté par l’Inter alors que le Milan AC « recevait », tout le monde est tombé sur Ranieri à cause de la pauvreté de son jeu. « L’Inter ne pratique pas un beau jeu? Je n’ai pas de problème à l’admettre lorsque le jeu proposé n’est pas excellent, sans remettre la faute sur les arbitres ou sur le terrain. De toute manière je vois beaucoup de matches et je ne vois pas beaucoup d’équipes qui pratiquent un beau jeu. Je dirais que la définition de beau diffère selon les personnes, pour moi le match contre Milan était magnifique. Je suis fier d’être italien, je ne suis pas les modes, en Italie, nous avons certaines caractéristiques et philosophies comme celle de faire déjouer l’adversaire, je ne vois pas l’intérêt de les renier, d’autant que ça nous a même permis de gagner des Coupes du Monde. » Ca ne vas pas rigoler tous les jours à Louis II...