Accès direct au contenu

Interview

Villeneuve Le PSG je men fous

Ancien président du PSG, Charles Villeneuve revient sur sa tentative de revente du club, il y a deux ans. Un projet visiblement encore d'actualité, mais cette fois, ce sera sans lui.

Le PSG serait sur le point d’être revendu à des investisseurs venus du moyen orient. Ce n’est pas vous par hasard ?
Ah non… Mais patientez un peu, les choses vont très vite se décanter. D’ici quelques semaines, on devrait avoir quelques noms normalement.

Vous avez peut-être des révélations à faire ou des informations à livrer ?
Pas spécialement. Mais comme tout le monde, j’entends beaucoup de choses. Il y a mille bruits qui circulent donc ce n’est pas difficile d’avoir des doutes. Et je suis certain que ça va bouger. De toute façon, le PSG ne peut pas rester dans cette situation.

Vous seriez porteur de solutions pour le PSG ?
J’aurais pu l’être, à l’époque où j’étais président. Je voulais transformer ce club, le réformer. Parce qu’avec un conseil d’administration composé d’actionnaires et d’anciens dirigeants, ce n’est pas acceptable. En tout cas, ça n’apporte rien de bon au club.

Vous n’avez pas pu agir quand vous étiez en poste ?
J’ai essayé. Mais ça n’a pas marché. Il faut revoir toute une organisation, un mode de gouvernance et surtout l'ensemble de la gestion financière. Jérôme de Metz, administrateur du club à l’époque, l’avait largement dénoncé, avant de démissionner. Vous savez, quand l’Assemblée Générale d’une entreprise ressemble à Salut les copains, ça peut difficilement fonctionner…

Retrouvez l'intégralité de cet interview dans Le 10 Sport, aujourd'hui dans vos kiosques