Accès direct au contenu

Le gouvernement réagit

Vers une police anti hooligans

le10sport

La vive émotion provoquée par le décès du supporter toulousain à Belgrade expose à nouveau le problème de la violence autour du football. En réaction, le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, va créer un service spécialisé dans le hooliganisme.

L'heure est encore au recueillement suite au décès de Brice Taton, sauvagement agressé par une dizaine de hooligans serbes à Belgrade. Les autorités françaises ont d'ailleurs pris le pouls de l'émotion suscitée par le décès de ce supporter du TFC. Ce mercredi, la secrétaire d'Etat aux sports, Rama Yade, a interrompu sa visite à Beyrouth à l'occasion des Jeux de la Francophonie, afin de se rendre en Serbie pour «apporter (son) soutien à la famille de Brice Taton

L'ancienne secrétaire d'Etat chargée des Affaires étrangères et des Droits de l'homme profitera également de sa visite en Serbie pour rappeler aux autorités locales le besoin de justice ressenti par la famille de Brice Taton. «Je me suis entretenue avec le ministre de l'intérieur serbe, et nous attendons que les suspects arrêtés soient jugés et sanctionnés de façon exemplaire

Mais Rama Yade souhaite également dépasser le drame de Belgrade pour provoquer une réflexion accrue sur le thème de la violence autour du sport et du football en particulier. «A l'échelle européenne, nous avions lancé, avec mon homologue serbe que j'avais rencontré lors du match de l'équipe de France à Belgrade (le 9 septembre), l'idée d'une conférence sur la violence dans les stades. Cela devient urgent», martèle-t-elle.

Ses propos ont trouvé un écho immédiat chez Brice Hortefeux. Le ministre de l'Intérieur a déjà annoncé plusieurs mesures en France. Pour faire face à la montée de violence constatée dans nos stades depuis le début de la saison (quinze incidents majeurs ont été signalés en Ligue 1), l'ancien ministre de l'Immigration a déployé 1000 policiers et gendarmes supplémentaires autour des stades. Surtout, la Sécurité publique va accueillir un nouveau service spécialisé contre les hooligans qui aura pour objectif de cibler les meneurs et d'anticiper les incidents.