Accès direct au contenu

  1. 22h35 F1 : Le terrible constat de Verstappen et Pérez après les EL2 à Silverstone
  2. 22h30 Mercato - ASSE : Après avoir bouclé trois transferts, Perrin annonce sa prochaine cible
  3. 22h15 Mercato - OM : Après le départ de Sampaoli, Longoria reçoit un tacle de... l'OL
  4. 22h10 Transferts - ASSE : La grande annonce de Batlles sur le mercato
  5. 22h00 Mercato - OM : Après le transfert de Kamara, Longoria lance un coup de pression
SURPRISE

Valenciennes cadre mieux que personne

Le VAFC n'a aucune recrue d'envergure mais cela ne l'empêche pas d'être la meilleure attaque de la Ligue 1 ! Surprenante statistique quand on connaît la réputation de la Ligue 1 et les potentiels offensifs de Bordeaux, Marseille ou Lyon.

Audel ? Kadir ? Pieroni ? Pujol ? Samassa et Sebo. Voici la ligne d'attaque la plus performante du championnat de France après dix journées ! Lyon ou Marseille, auteurs de recrutement à prix d'or cet été, ne peuvent donc rivaliser. Surprenant même pour Fahid Ben Khalfallah, excellent avec 2 buts et 2 passes décisives. «C'était un souci l'an dernier à Caen. Seul Steve (Savidan) marquait. VA meilleure attaque, ça reste une surprise quand on voit le potentiel de Lyon ou l'OM».

«Avant, sur 12 tirs, on en cadrait 3»
Comment expliquer la réussite offensive actuelle du VAFC, actuellement 10e au classement et qui a marqué huit fois lors de ses neuf premières sorties ? «Avant, sur douze tirs, on en cadrait trois. Maintenant c'est sept. L'ambition, c'est de cadrer dix-sept ou dix-huit fois sur vingt», explique Philippe Montanier dans les colonnes de La Voix du Nord. Depuis son arrivée dans le club nordiste, le technicien a imposé son 4-3-3 avec pédagogie, laisse ses attaquants à «cinq ou six» et n'a finalement fait que poursuivre le travail amorcé les saisons précédentes avec Antoine Kombouaré.

Entraînements spécifiques densifiés
Un boulot expérimenté aux entraînements avant d'être introduit en match avec le succès que l'on sait : «On fait vraiment du spécifique attaquant et ça paye. On est plus adroit, on frappe plus. Contre Boulogne, j'ai dû frapper huit fois au but. Avant, jamais je n'aurais tenté autant», avoue Johan Audel, auteur d'un but et d'une passe décisive. Saint-Etienne est averti ce samedi.