Accès direct au contenu

Clash

Sochaux : Boudebouz pris en grippe

Sochaux : Boudebouz pris en grippe

Avec 0 point au compteur en 4 journées de championnat, les supporters de Sochaux commencent à grogner. Un joueur en particulier en fait les frais : Ryad Boudebouz.

Depuis le début du mercato, Ryad Boudebouz n’a cessé de clamer son envie de rejoindre l’OM. Une attitude qu’il est peut-être en train de payer aujourd’hui. Sur Twitter, il réagit : « Je comprends que de chanter le "Aux armes" au Vélodrome ait pu choquer certains supporters ».

« Dégage l’arabe »
Ce samedi, Sochaux a été une nouvelle fois battu à domicile par Montpellier (3-1), la quatrième défaite consécutive en autant de matchs joués. Si la soirée est difficile pour les Doubistes, elle l'est encore plus pour Ryad Boudebouz avec une banderole à son égard avec la mention « Ryad dégage ». Pire, à sa sortie le Sochalien s'est fait conspuer comme jamais par son public. Sur son compte Twitter, il affirme même avoir été victime d'insultes raciste : « Je comprends que certains supporters soient énervés par rapport à ma prestation, mais est-ce que ça vaut un Ryad dégage ou sale arabe ? Je suis pas d'accord ».

« Je vais me battre »

Contraint de rester à Sochaux, faute de liquidités de l'OM, la saison s'annonce longue pour Boudebouz. « Quoi qu'il arrive, je vais me battre. J'aime Sochaux.» affirme l'international algérien. Difficile toutefois de garder la motivation toute une saison avec un climat hostile. Problème, à deux jours jours de la fin du mercato, les probabilités d'un départ s'amenuisent. Même si en football, un but suffit pour tout pardonner. Ou oublier.

Par Adrien Verrecchia