Accès direct au contenu

In your face

Salerno gifle Conrad

Arles-Avignon se déchire de l'intérieur. A l'occasion d'une assemblée générale du club jeudi, Marcel Salerno a giflé Jean-Marc Conrad. L'ancien président de l'ACA a porté plainte.

Arles-Avignon n’en finit plus d’être la risée du football français. Alors que l’équipe a gagné une certaine respectabilité sur le terrain, les coulisses de l’ACA sont encore ubuesques. Et même violentes. La Provence rapporte ainsi que Marcel Salerno a giflé Jean-Marc Conrad lors de l’assemblée générale du club. Marcel Salerno aurait ainsi perdu son sang-froid face aux attaques de Jean-Marc Conrad. L’ancien président de l’ACA, qui avait déclaré sur une radio locale qu’il était « le président fondateur » d’Arles-Avignon alors que Salerno est « le président destructeur », aurait plusieurs fois provoqué Salerno en lui lançant des « c’est pas ton club », « c’est moi qui l’ai fait monter ».

Conrad porte plainte contre Salerno
Jean-Marc Conrad raconte la suite à La Provence : « Il s'est approché de moi, a posé un doigt sur ma joue et m'a dit que je n'avais pas intérêt à prononcer encore son nom. Il m'a attrapé et mis une gifle alors que je partais de cette réunion. » Jean-Marc Conrad indique ne pas avoir répondu à la gifle de Marcel Salerno, « parce que 30 ans nous séparent », mais il a porté plainte jeudi auprès de la police d’Avignon.

Conrad : « Le club est mort avec Salerno »
Si Marcel Salerno, joint par La Provence, tente de calmer jeu en assurant que « Conrad est encore le bienvenu au club s'il est dans une démarche constructive », Jean-Marc Conrad a lui poursuivi les attaques verbales en balançant que Salerno était « un fossoyeur du football ». « Je vous annonce d'ores et déjà que le club est mort s'il reste », appuie-t-il.