Accès direct au contenu

Flashback

Retour sur ses clashs : La version du clan Barton

Retour sur ses clashs : La version du clan Barton

Pour Le 10 Sport, Willy McKay, l’agent historique de Joey Barton, est revenu sur les différents incidents qui ont émaillés la carrière de Barton. Et livre sa version des faits.

L'incident Jamie Tandy

A la fin de Noël 2004, Joey Barton réplique à son coéquipier à Manchester City, Jamie Tandy, qui a tenté de mettre le feu à sa chemise, en lui écrasant un cigare dans l'oeil. Barton est condamné à une amende de 60.000 euros.

Willy McKay : « Tandy est un très mauvais mec, qui a été condamné à de la prison depuis ».

L'incident avec Ousmane Dabo

Un tacle à l'entraînement à Manchester City vire à la bagarre entre les deux milieux de terrains de City le 1er mai 2007. Dabo présente un visage tuméfié. L'affaire finit au tribunal. Barton est sanctionné d'une amende, de six matches de suspension et de quatre mois de prison avec sursis.

Willie McKay : « Vous savez ce que sont les entraînements en Angleterre ? Les joueurs s'entraînent très dur, c'est souvent un combat. Et ce genre d'incident, ce sont des choses qui arrivent dans les clubs. Après, la presse a tourné ça en une histoire énorme, mais cela n'aurait pas été Joey Barton, on n'en aurait pas autant parlé ».

L'incident de Liverpool

Le 27 décembre 2007, Joey Barton se trouve au coeur d'une bagarre dans les rues de Liverpool. Il agresse notamment un homme, à qui il assène plusieurs coups de poing. Verdict : 77 jours de prison.

Willy McKay : « A Liverpool, il a été suivi par trois ou quatre supporters locaux. C'était la nuit. Ils n'ont pas arrêté de l'insulter. Pendant 300 mètres, il est resté à marcher sans rien dire. Il passait son chemin, en essayant de garder son calme. Ils l'ont suivi et ont continué à l'insulter en permanence. Vous savez, c'est très long 300 mètres dans ces conditions... »

L'expulsion lors de QPR-City

Lors du dernier match de la saison dernière, Barton, alors à QPR, affronte City. Il est expulsé pour un coup de coude à Tevez. En sortant du terrain, il donne un coup au genou à Agüero et tenter d'asséner un coup de boule à Kompany. Il prend 12 matchs de suspension et 400.000 livres de retenue sur salaire.

Willy McKay : « Cette expulsion... Si cela avait été un autre joueur, Paul Scholes par exemple... (Il s'arrête) Le joueur argentin (Kün Aguero, ndlr) n'avait pas arrêté de l'insulter. Kompany, le défenseur, l'a regardé comme s'il allait l'attaquer. Et Joey a perdu le contrôle. Mais si cela avait n'importe quel autre joueur, il n'aurait jamais pris douze matches pour ça ! Trois ou quatre matches, mais pas douze. Maintenant, Joey regarde vers l'avenir. Il adore Marseille ».

Découvrez Le 10 Sport de cette semaine en kiosques ou en ligne