Accès direct au contenu

Erreur

Remy crack dans un collectif en panne

le10sport

Le transfert manqué de Loic Rémy à Lyon a été l'un des feuilletons du mercato estival. L'épilogue fut heureux pour l'OGCN, qui a réussi à conserver son attaquant international. Mais malgré leur star, les Aiglons se trainent en queue de peloton en Ligue 1.

Pendant des semaines, l'Olympique Lyonnais à chercher à débaucher Loic Rémy de l'OGC Nice. Offres mirobolantes (plus de 15 millions d'euros), pressions sur le joueur, les Gones ont tout essayé, pour finalement obtenir une fin de non-recevoir de la part du club azuréen, qui voulait construire sa nouvelle équipe autour de son buteur attitré. Mais après la dernière fessée reçue à Lorient (1-4), qui enfonce Nice dans la zone des reléguables, ce choix ne s'avère pas payant.

Aujourd'hui, Loic Rémy semble pourtant ne pas regretter son transfert avorté et se montre plutôt performant depuis le début de la saison (4 buts en 9 matchs de Ligue 1). Mais ce n'est pas le cas de son équipe, qui enchaine les contre-performances et se retrouve 19ème de L1 après neuf journées. Sous la houlette de Didier Ollé-Nicolle, aux commandes des Aiglons depuis cet été, les Niçois ne parviennent pas à retrouver la cohésion de l'an passé. Les recrues phares comme Mounier peinent à s'imposer, et l'effectif un peu court de l'OGCN ne permet pas de compenser ces relatives décéptions. Avec 15 millions d'euros, Nice aurait pu se renforcer davantage ou prolonger le contrat du patron de sa défense, Cédric Kanté, parti au Panathinaikos, et bâtir une formation très compétitive. Il n'est peut-être pas trop tard pour changer de stratégie.

En restant à Nice cet hiver, Rémy peut-il espérer jouer la Coupe du Monde?