Accès direct au contenu

BATONS DANS LES ROUES

Qui veut la peau de mathieu valbuena

le10sport

Après avoir lancé son transfert peut-être un peu trop tôt, le milieu de terrain de l'OM se sent bien seul face à son destin. Pire, il pense que certains veulent faire capoter son avenir et envoie un message plein de clarté à Eric Gerets.

Y aurait-il un lien de parenté caché entre Roger Rabbit et Mathieu Valbuena ? Le milieu de terrain de l'Olympique de Marseille n'a pas remonté son arbre généalogique mais il y croit dur comme fer. En pleine période de négociation de son départ du club phocéen, Valbuena se sent bien seul. Pire que ce sentiment de solitude intense, il pense que quelqu'un lui en veut. Une ou plusieurs personnes.«J'espère sincèrement que cette année 2010 me permettra de faire taire mes détracteurs, ceux qui ne croient pas en moi, et ceux qui pour des raisons que je ne m'explique pas ont décidé de me mettre des bâtons dans les roues», affirme-t-il dans les colonnes de La Provence. Dur pour un joueur qui a acquis sa notoriété sur la Canebière et qu'on veut balancer comme un fruit trop mûr.

Discours fraternel de Dassier
Qui sont donc les coupables ? Jean-Claude Dassier est bien trop occupé à faire ses v'ux pour la nouvelle année en brossant les supporters dans le sens du poil. Dans son discours fraternel, aucune pensée n'est d'ailleurs allée au «Petit», qui devra apprendre à devenir grand pour ne pas se faire marcher dessus. Didier Deschamps ? Non, en bon Basque qu'il est, celui-ci préfère naturellement profiter de l'art de la table et lui a déjà bien savonné la planche depuis le début de la saison. Alors qui veut lui obstruer le chemin de son destin ? Mystère. Dans ces temps de doute et d'infortune, le quidam a l'habitude de se tourner vers des valeurs sûres. Et la valeur la plus sûre de Valbuena, celle qui a toujours su le réconforter après l'avoir pioché en National à Libourne en 2006 reste Eric Gerets. A son égard, le message de «Petit Vélo» est limpide : «C'est un homme à qui je dois énormément. Je travaillerai de nouveau avec lui un jour, j'en suis persuadé». A Al-Hilal, club actuel du Lion de Rekem, l'affaire semble quand même compliquée.