Accès direct au contenu

Poste à définir

Que faut il faire de Lisandro

le10sport

L'attaquant argentin de l'Olympique Lyonnais ne cesse de clamer son envie de jouer dans l'axe mais les chiffres lui donnent tort. Oui, il est bien meilleur à gauche !

En début de saison, Jean-Michel Aulas avait constamment la banane. Un sourire vissé en permanence tant les prestations de son nouvel attaquant, arrivé en provenance du FC Porto (pour 24 millions), lui donnait satisfaction. Aujourd'hui, pas de réel retour de bâton.

Certes, Lisandro Lopez marque toujours (4 buts en 2010) malgré un petit passage à vide avant l'hiver. Mais une interrogation quant à son positionnement sur le terrain persiste. Utilisé le plus souvent dans l'axe, l'Argentin a glissé sur le côté gauche à sept reprises cette saison. Une option prise par Claude Puel pour laisser le front de l'attaque à Gomis et adopter une stratégie plus défensive.

Meilleur… en soutien !

Coup d'œil sur les stats de la gâchette lyonnaise : 1 but / 114 min, lorsqu'il évolue dans l'axe, contre 1 but/ 493 min, quand il s'empare du côté gauche. Mais au-delà de ce bilan comptable, c'est surtout sa plus value collective qui pèse dans la balance. Lyon est plus fort lorsque 'Licha' évolue en soutien de l'attaquant. Un neuf et demi précieux, notamment grâce à son incessante activité et sa capacité à se projeter vers l'avant. Lorsque Lisandro a joué derrière Gomis, Lyon n'a perdu qu'une seule fois en sept rencontres. Nul doute que cette formule là, Claude Puel l'a gravé sur son tableau noir.