Accès direct au contenu

Foot - PSG

Reims/PSG : « Si on gagne, j’espère que Blanc ne décidera pas de partir »

Grzegorz Krychowiak

Dernière équipe à avoir battu le PSG, le Stade de Reims avait été à l’origine du départ de Carlo Ancelotti. Grzegorz Krychowiak revient sur cette histoire.

Unique buteur lors de la dernière défaite du PSG, Grzegorz Krychowiak s’est confié dans les colonnes du Parisien à la veille de la réception du club de la capitale qui tentera de poursuivre sa série d’invincibilité. Le 2 mars dernier, Reims avait pris le dessus et avait joué un rôle dans la décision de Carlo Ancelotti : « C’est vrai qu’on a très mal joué. Mais je pensais qu’après les trois bons moins qu’on venait de faire, j’aurais un petit peu de tranquillité. Là, je n’ai pas senti la confiance. Dès le lendemain, j’ai dit à Leonardo que j’entraînerais plus le PSG » avait confié l’entraîneur italien une fois son départ acté.

« JE NE PEUX PAS DIRE QU’ON EST DÉSOLÉS »

Grzegorz Krychowiak est revenu sur ce fait avec ironie : «J’ai lu en effet qu’il avait décidé de quitter le PSG après cette défaite. Je ne peux que lui dire qu’on est désolés. Et j’espère que, si on gagne ce week-end, Laurent Blanc ne décidera pas de partir lui aussi (rires). » L’international polonais est également revenu sur sa réalisation.

« PAS DONNÉ À TOUT LE MONDE DE BATTRE LE PSG »

« Je ne suis pas un héros. C’est tout un collectif qui a battu ce soir-là le PSG, et à dix contre onze. Sur un corner, Fofana dévie de la tête. Moi je suis seul au deuxième poteau et je n’ai plus qu’à pousser le ballon dans les cages. Je n’ai pas beaucoup de mérite. Ce n’est pas donné à tout le monde de battre le PSG. Alors oui, c’est un but qui reste dans un petit coin de ma tête, un but qui sera toujours un peu spécial. Mais je vous avoue que je ne visionne pas non plus les images tous les jours ! »

Articles liés