Accès direct au contenu

Foot - Ligue 1

PSG : « Sirigu ? Il a un rôle délicat, ingrat même »

Salvatore Sirigu, PSG

Dans un long entretien accordé à L’Equipe, l’ancien capitaine puis entraîneur des Verts Robert Herbin a évoqué certains de ses coups de cœur en L1 : Marco Verratti, Salvatore Sirigu et Loïc Perrin.

Joueur des Verts de 1957 à 1972, Robert Herbin en est ensuite devenu l’entraîneur, d’abord de 1972 à 1983 puis de 1987 à 1990 et a participé à 15 des 17 titres du club stéphanois. Invité à livrer son sentiment sur la Ligue 1 dans un long entretien accordé à L’Equipe, il a évoqué ses coups de cœur, les parisiens Marco Verratti et Salvatore Sirigu et le capitaine des Verts Loïc Perrin.

« VERRATTI DEVIENDRA UNE PIÈCE IMPORTANTE DU PSG »

« Marco Verratti se montre parfois un peu dur dans son jeu mais il est solide. S'il arrive à maîtriser certains gestes, il deviendra une pièce importante du Paris-SG. Ce n'est pas simple pour Salvatore Sirigu, le gardien parisien. Il n'a souvent qu'un ou deux arrêts à effectuer par match. C'est dire s'il a un rôle délicat, ingrat même. Mais jusqu'à preuve du contraire, il a toujours su s'en acquitter. »

« PERRIN AURAIT PU AVOIR MA CARRIÈRE EN ÉQUIPE DE FRANCE »

« Quant à Loïc Perrin, je lui avais dit en juniors, où il jouait au milieu, que sa meilleure place se situait en défense centrale, là où tu vois tout pour le reste de l'équipe. Sa force, c'est d'être un garçon intelligent et cultivé. Il a le sens du placement et une vision pour la relance quasiment parfaite. En plus, il est très bon de la tête. Sans ses blessures, Perrin aurait pu avoir ma carrière en équipe de France. Quand je le vois jouer, j'ai l'impression que je joue encore. »

Articles liés