Accès direct au contenu

Foot - PSG

PSG : Les coulisses de la soirée qui a tout changé

Enrico Macias

Témoin privilégié de la soirée du PSG en décembre 2012 dans une pizzeria, Enrico Macias a affirmé que les joueurs du club de la Capitale s'étaient laissés en dansant et en chantant tous ensemble.

Enrico Macias n'a pas oublié sa soirée en compagnie des joueurs du PSG. Au cœur de la crise parisienne, en décembre 2012, le club de la Capitale s'était retrouvé dans une pizzeria parisienne. Un restaurant dans lequel se trouvait le chanteur, qui avait grandement participé à la soirée en l'animant. Une soirée hors du temps lors de laquelle les Parisiens sont devenus une vraie équipe de football, et non plus un ensemble d'individualités.

PSG - Enrico Macias : « Jai parlé avec Zlatan »

« J'AI VU DEUX CLANS SÉPARÉS »« J’ai contribué à une certaine ambiance. Quand je suis arrivé, j’ai vu deux clans séparés, les étrangers d’un côté et les Français de l’autre. Je leur ai dit : vous allez tous vous mélanger parce que sinon ça va mal aller. Je les ai réunis et j’ai chanté a cappella. Après c’est vrai que j’ai mis une ambiance formidable, j’avais peur pour les tables et les assiettes. Ils étaient tellement contents qu’ils ont joué vraiment à saute-moutons. J’avais peur pour les tables et tout, a-t-il déclaré dans Les Pieds dans le Plat sur . Après cette histoire-là, Aulas m’a pris à part et m’a dit de faire la même chose à Lyon. »

MACIAS AVAIT DÉJÀ PARLÉ DE CETTE SOIRÉEInterrogé par L'Equipe Magazine l'an dernier à la même époque, Enrico Macias avait déjà livré quelques détails croustillants sur cette soirée. « Je me suis retrouvé avec l’équipe lors de cette fameuse soirée pizza qui a permis de ressouder les liens entre eux, avait-il alors confié. En me voyant, Sylvain (Armand) a crié 'Mon idole !' (Christophe) Jallet a branché son Iphone où il avait téléchargé mon dernier album. On m’a demandé de chanter. Je n’avais pas ma guitare, alors j’ai entonné a cappella 'Les Filles de mon pays'. Ils ont repris en chœur ‘Lai, lai, lai, lai…’ C’était très sympa. »

Articles liés