Accès direct au contenu

Foot - PSG

PSG : « La rivalité entre Ibrahimovic et Cavani n’a jamais existé »

Champion d’automne, le PSG version Laurent Blanc se montre particulièrement performant. Le journaliste-consultant Daniel Riolo a décortiqué la première partie de saison du club parisien.

Si le PSG domine logiquement la Ligue 1 au classement, il suscite l’admiration en raison du jeu proposé depuis l’arrivée de Laurent Blanc. Consultant pour RMC, Daniel Riolo a profité de la trêve pour revenir sur la première partie de saison de club de la capitale. « Le PSG en tête de la Ligue 1, c’est assurément logique. Et si on savait où était le meilleur effectif du championnat, la seule question en début de saison était de savoir comment Blanc allait gérer tout ça. (…) Un entraîneur qui a, en plus, été choisi comme la dernière roue du carrosse, ne l’oublions pas. Et la force de Blanc aura d’abord été de dissiper ou de régler très vite tout ce qui pouvait être un problème éventuel. »

« CAVANI S’EST ADAPTÉ ET MONTRE L’EXEMPLE »

« L’éventuelle rivalité entre Ibra, le tout-puissant, et la nouvelle star Cavani ? Elle n’a jamais existé. L’Uruguayen s’est non seulement parfaitement intégré, mais il a en plus beaucoup marqué, a indiqué Daniel Riolo pour RMC. Son déplacement à droite de l’attaque n’aura été un souci que pour les observateurs rabat-joie. Cavani est juste venu montrer que quand on est un pro de ce niveau, on s’adapte mais en plus on montre l’exemple. »

« IBRAHIMOVIC SEMBLE LOIN DE L’IMAGE QU’ON AVAIT DE LUI »

« Cavani a répondu aux attentes, mais dans le duo d’attaque, le plus surprenant est peut-être le visage du nouveau Ibra. Je dis "nouveau" tant il semble désormais loin de l’image qu’on avait de lui. La star qui pense d’abord à ses stats, qui écrase tout, qui fait gagner son équipe et rentre chez lui comme un mercenaire rentre au pays après une bonne mission, a disparu, a-t-il ajouté. Ibra ne nous a pas encore montré sa classe internationale au mois de mars, dans les gros matches de LDC, mais en attendant, il apparaît transformé. Impliqué dans le collectif, rassembleur, il est le leader du groupe au même titre que Thiago Silva qui paraissait lui bien plus programmé pour ce rôle. »

Articles liés