Accès direct au contenu

Foot - PSG

PSG : Ce joueur qui a été le grand gagnant du mois d’août au PSG…

Laurent Blanc s’est appuyé sur une équipe presque type depuis son arrivée à la tête du PSG, en 2013. Et pourtant, il y a encore des places à prendre. Un joueur en profite depuis le début de la saison…

Depuis son arrivée à la tête du PSG, lors de l’été 2013, Laurent Blanc s’appuie souvent sur la même organisation, sur les mêmes joueurs. Blanc n’est pas un adepte des grands changements. Le technicien a rapidement imposé son 4-3-3 et une équipe type s’est vite dessinée. Cette saison, toutes les cartes ne sont pas rebattues. L’entraîneur du PSG connaît maintenant parfaitement son groupe, ses joueurs. Un joueur a marqué des points au mois d’août. Un joueur qui n’était presque plus attendu…

Mercato - PSG : «Pastore ? Le PSG n’écouterait même pas une offre de 30M€»

PASTORE, ENFIN LA LIBÉRATION ?

Ce joueur, c’est Javier Pastore. Le talent, tout le monde sait que l’Argentin en a beaucoup. Le problème, c’est que depuis son arrivée au PSG en 2011, Javier Pastore, 25 ans, est sur courant alternatif. Recruté à prix d’or, 42M d’euros, l’Argentin a souvent déçu. Incapable de se libérer sur le terrain, il n’était qu’un remplaçant de luxe la saison dernière. Un remplaçant capable d’exploits individuels, comme contre Chelsea en quart de finale aller de la Ligue des Champions ou de matchs très moyens, comme la plupart du temps la saison dernière. En 2013-2014, Javier Pastore n’a inscrit qu’un seul but en 28 matchs de Ligue 1. Pire, le milieu de terrain n’a pas délivré la moindre passe décisive. C’est bien peu pour un joueur de son talent.

UN CONCURRENT DE PLUS AU MILIEU…

Seulement, Javier Pastore a toujours eu le soutien de son entraîneur. Laurent Blanc compte sur lui et tente de le relancer depuis le début de la saison. Blanc a installé Pastore dans l’entrejeu et l’Argentin a disputé les quatre premiers matchs de Ligue 1 en intégralité. Et il a été bon. Alors qu’un départ de Pastore aurait pu être envisageable cet été, l’Argentin a réussi à retourner la situation. Contre Saint-Etienne (5-0), Blanc a même préféré Pastore à Matuidi au coup d’envoi. Un geste fort. Un signe de confiance. « Les qualités démontrées par Javier cet été, il les possède depuis très longtemps, il faut maintenant être régulier », a confié Laurent Blanc récemment. En tout cas, Pastore a marqué des points au mois d’août. Thiago Motta, Verratti, Cabaye, Rabiot, Matuidi, Pastore… La concurrence dans l’entrejeu s’annonce féroce cette saison à Paris…

Articles liés