Accès direct au contenu

Soutien de taille

PSG : Yannick Noah, soutien inattendu des Qataris

Yannick Noah

L’homme le plus populaire de France et supporter du PSG sort de sa réserve pour donner son soutien au club de la capitale. Il défend la notion de foot-business prônée par les Qataris.

Le chanteur français est fan du PSG et aussi nostalgique des bons moments vécus au Parc des Princes dans les années 90. C’est pour cette raison qu’il se réjouit de voir le nouveau Paris, version Qatar. « On peut à nouveau rêver. Je le sens dans le stade que les gens sont joyeux, il n'y a plus cette espèce de tension, la baston, il y a de nouveau le sourire et ça c'est ce que nous ont amené les nouveaux propriétaires. Ça n'a pas de prix, c'est fantastique et puis ce n'est que le début. s’est réjouit l’ancien vainqueur de Roland-Garros en 1983, ajoutant : J'imagine les soirées de Coupe d'Europe. Mais ça aurait été une autre équipe c'était pareil. J'étais fan de l'OM quand ils flambaient. J'étais à la finale de Coupe d'Europe quand ils ont battu Milan. Nous Français, on a le droit de s'éclater avec nos clubs. Moi je trouve assez dégueulasse que l'on n'est pas eu la chance de voir Zizou tous les dimanches au stade. »

« Quand on paye un joueur cher, c'est parce qu'il ramène beaucoup d'argent »

Yannick Noah a pris la défense du PSG dont on reproche la notion de foot business, à qui on avait pu faire avant. « Je pense qu'il y a beaucoup de gens qui n'ont pas compris comment le sport professionnel marchait. On est en 2012 et il y a encore beaucoup de gens en France qui ne réalisent pas que c'est un sport pro, c'est du business. Et quand on paye un joueur cher, c'est parce qu'il ramène beaucoup d'argent. Aujourd'hui, on vit à une époque où ce sont les droits TV qui gèrent tout. Et si demain il y a un joueur fantastique et qu'au moment où il rentre sur le terrain toutes les télés s'éteignent, il ne vaut pas cher. Mais si tout d'un coup, les gens s'abonnent parce qu'il y a ce joueur ou ces joueurs qui sont là, quand les stades sont pleins, ça génère beaucoup d'argent. Ce n'est pas juste de l'argent qui serait volé au contribuable, les gens sont complètement bloqués la dessus. Ce n'est pas ça. » dixit au micro de RTL.

« Faire rêver les mômes »

L’ancien tennisman a souvent eu affaire aux polémiques concernant son argent. Du coup, les sommes folles dépensées pour faire venir Ibrahimovic, il les explique. « Quand on fait venir un joueur de la qualité d'Ibrahimovic, ce sont des milliers, des millions de gens qui d'un coup s'intéressent au jeu, qui allument la TV, qui regardent le match. Je parle en France mais aussi à l'extérieur, qui s'intéressent au PSG. Et moi au premier degré, c'est mon gamin qui tapisse sa chambre du jour au lendemain de posters du PSG. Ça ça n'a pas de prix. Quand le mardi soir, mon fils se couche et que je le vois endormi et qu'il a déjà préparé sa tenue au pied de son lit pour demain. Il se met à rêver et c'est ça, pouvoir faire rêver les mômes. On oublie ça. C'est important la force du rêve pour les enfants et là, c'est ce qu'on est en train de faire et ça pour moi, ça n'a pas de prix. »